SVE - L'Europe au pied de la Haute-Loire

SVE - L'Europe au pied de la Haute-Loire

Antoine et Helene - SVE Slovaquie

Antoine natif de Strasbourg et Hélène native de Nantes vont partir effectuer

un service volontaire européen de 8 mois en Slovaquie au sein de l'association Pospolitost pre harmonicky zivot (PHZ) à Pliesovce

Projet permaculture

Sekier, our farm, is part of Zajezka Ecovillage,
situated In the rolling hills of Central Slovakia. We
are at 800 m above sea level, on a
beaulful meadow surrounded by decidous
mixed forests, with only a dust road access.

site internet


L’association Kalvarsky Fond

Mon association d’accueil à Banska Stiavnica en Slovaquie se nomme Kalvarsky Fond. Cette association existe depuis des siècles, mais a été interdite ou dissoute plusieurs fois en raison du contexte politique (notamment durant la période communiste). Son objectif principal est de restaurer et d’entretenir le Calvaire et la colline sur laquelle ce monument se trouve.

 

Mais qu’est-ce donc que ce Calvaire ?! Il s’agit d’un complexe baroque, construit entre 1744 et 1751 sous l’impulsion d’un Père Jésuite, le Père Frantisek Perger. Ce complexe consiste en 25 stations (3 chapelles préparatoires, 7 chapelles retraçant le Chemin de Croix, 7 chapelles décrivant les Douleurs de Marie, et quelques chapelles supplémentaires situées dans des églises édifiées dans ce but). Au fur et à mesure des siècles, le Calvaire a connu plusieurs périodes fastes, marquées par de nombreux pèlerinages et célébrations ; mais également des périodes de vandalisme (vol de statues, bas-reliefs…), d’abandon et de dévastation. Le Calvaire a même été le siège d’une confrontation entre les armées allemande et soviet à la fin de la Seconde Guerre Mondiale : on peut encore retrouver des traces d’obus. Pendant la période communiste, où la religion était mal vue, les magnifiques façades du Calvaire ont été recouvertes de ciment et de plâtre, quel gâchis !

 

En 1993, le Calvaire a été inscrit sur la Liste du Patrimoine Mondial de l’UNESCO. En juin 2007, suite à la découverte de parties manquantes des toits de cuivre, qui avaient été volées, le Calvaire a même été inscrit sur la liste des 100 monuments les plus menacés au monde.

Depuis, l’association Kalvarsky Fond oeuvre à la restauration, rénovation et au maintien en bon état de l’ensemble des chapelles, mais aussi de la colline de Scharffenberg sur laquelle se dresse fièrement ce sublime monument.

Cette année, le Calvaire a été ajouté en tant que station sur le Chemin de Saint-Jacques de Compostelle.

 

La colline de Scharffenberg vue depuis le sommet de Paradajz.

Vue de quelques stations du Calvaire depuis l'amphithéâtre en plein air à l'arrière de l'Eglise Basse (Dolny Kostol).

Quel est le rôle des volontaires européens au sein de cette association ?

 

L’un de nos rôles est d’accueillir les visiteurs soit à l’infocentre en bas du Calvaire, soit dans l’Eglise Basse sur la colline. Nous fournissons quelques informations aux touristes, et vendons également des souvenirs, dont les gains permettent à l’association de poursuivre la reconstruction. Travailler au Calvaire est un véritable atout pour nous les volontaires, parce que cela nous permet de pratiquer le slovaque au quotidien !

 

En parallèle de cette activité, nous aidons aussi à l’entretien de la colline de Scharffenberg, en débroussaillant, en coupant du bois et de l’herbe, en déplaçant des pierres ou des bardeaux de bois pour les toits des chapelles, en retirant le ciment et le plâtre des chapelles encore en rénovation, etc…

 

Un groupe de scouts belges devant l'infocentre en bas du Calvaire.

Le bureau des volontaires dans l'Eglise Basse !

Egle, une volontaire estonienne, attend les prochains visiteurs ^^

Débroussaillage de la colline de Scharffenberg !!

Préparation d'un workshop sur la colline du Calvaire.

Journée d'entretien de la colline de Scharffenberg, avec l'aide de 40 employés d'une compagnie d'assurance slovaque !

Des visiteurs dans l'exposition de l'Eglise Basse.

Nettoyage des chapelles du Calvaire.

Encore du ménage !

Entretien du jardin de l'infocentre.

On coupe du bois pour l'hiver derrière l'infocentre !

Les terrasses du jardin de l'infocentre (avec des vignes !).

Préparation de terrasses.

Préparation de terrasses.

Il y a du boulot !! Heureusement qu'on a de l'aide de groupes de scouts ou de groupes internationaux !

Le travail d'équipe est au coeur de notre quotidien.

L’association Kalvarsky Fond est également en charge de la Maison des Scouts de Banska Stiavnica (Skautsky Dom). Cette auberge organise des événements scouts tout au long de l’année, mais fonctionne aussi comme une auberge de jeunesse classique. Les volontaires ont un appartement privé à l’intérieur de l’auberge. Nous bénéficions donc de notre espace privé, mais nous sommes aux premières loges pour tous les événements, et pour rencontrer des visiteurs du monde entier !

 

Une autre de nos activités de volontariat consiste à s’occuper du jardin de Skautsky Dom. Nous avons par exemple créé des terrasses, aplani une partie du jardin, construit un hôtel à insectes, planté des arbres fruitiers, refait la clôture, nous prenons soin des fleurs et arbustes dans les plates-bandes…

 

La troisième de nos principales activités consiste à réaliser différents travaux dans le camp scout dans la forêt. Un employé nous y emmène en Jeep, et là-bas, nous construisons des tentes à base en bois, des tipis, nous creusons des tranchées contre l’eau de pluie, vernissons les toilettes sèches, etc… Le tout dans un environnement privilégié, dans une nature resplendissante !

 

L'auberge Skautsky Dom.

On transporte les tas de compost dans le jardin de Skautsky Dom !

Encore du compost !

Aplanissement d'une partie du jardin, avec l'aide d'un groupe de scouts.

Travail d'équipe dans la bonne humeur !

Un peu de jardinage !

Construction d'un tipi dans le jardin de Skautsky Dom !!!

Le tipi fini ;)

Vernissage des toilettes sèches du camp scout dans la forêt.

Les tentes à base en bois du camp scout.

On creuse des tranchées pour protéger le campement de l'eau de pluie.

L'une des tentes "réfectoire" du camp scout.

Toujours plus de tranchées !

Et aussi davantage de tipis !

En plus de tout ça, il y a de la place pour les projets personnels. Mon projet personnel consiste par exemple à réaliser des tours guidés de la ville pour les touristes, en français, anglais et allemand. A quand le slovaque ?!!

 

Un groupe de Suisses allemands que j'ai guidé à travers la ville et sur la colline du Calvaire.

La Place de la Sainte-Trinité, place principale de Banska Stiavnica.

Le lac Velka Vodarenska, l'un des 23 lacs de la région de Stiavnica !

Si je devais résumer ce projet en quelques mots, je dirais que c’est une parfaite combinaison de tâches d’intérieur et d’extérieur, ce qui me donne un équilibre de vie particulièrement agréable. De plus, l’équipe de l’association est particulièrement sympathique. Plusieurs des employés parlent parfaitement anglais, et certains nous ont emmenés visiter des châteaux, des monastères ou des lacs aux alentours.

Ajoutez à cela le fait que Stiavnica est une petite ville entourée de nature, mais qui concentre en son coeur énormément de culture, et vous avez plus ou moins trouvé le paradis !!!

 

On fête l'anniversaire de l'un de nos amis de l'Académie de Musique de Stiavnica dans l'appartement des volontaires !

Dîner au restaurant !

Notre "boss" nous emmène voir des châteaux en ruines.

Un peu de fun au milieu d'une randonnée !

L'un des employés nous emmène voir un ancien monastère. On teste la catapulte !


15/10/2017
0 Poster un commentaire

Banská Štiavnica, une ville passionnante !

Banská Štiavnica a beau être une petite ville, elle est culturellement extrêmement riche, et très vivante en été.

Voici quelques exemples de ce que vous pouvez y admirer !

 

Banská Štiavnica a été une ville minière majeure de Slovaquie centrale. On peut y voir les vestiges d'innombrables mines d'argent, d'or, de cuivre et d'autres minéraux, et même encore en visiter certaines.

Le Vieux Château. Au départ, il s'agissait uniquement d'une église, qui a ensuite été fortifiée pour protéger la ville des attaques turques.

Le Nouveau Château, construit comme une tour de guet pour prévenir en cas d'attaque turque.

Le lac Klinger. Il s'agit en fait de l'un des nombreux réservoirs d'eau construits pour faire fonctionner les machines dans les mines. Aujourd'hui, ils n'ont plus qu'une fonction récréative.

Le jardin botanique entoure les anciens bâtiments de l'Université de la Mine et de la Forêt. On peut y admirer de sublimes espèces d'arbres, dont des séquoias géants !

Il est possible de s'introduire dans certains bâtiments abandonnés, comme ici le Vieil Hôpital, pour y découvrir des richesses insoupçonnées.

Culminant à 1009 mètres d'altitude, la colline de Sitno est la plus haute de la région. Depuis le sommet, on peut admirer une magnifique vue de Banská Štiavnica et des environs (même par temps de pluie !!).


12/07/2017
0 Poster un commentaire

Construction d'un tipi

L'association Kalvársky fond mène de très nombreux projets, en particulier de reconstruction de bâtiments historiques dans la ville de Banská Štiavnica. Mais on mène aussi de plus petits projets, notamment à l'auberge de jeunesse. La semaine dernière, par exemple, on a construit un tipi dans le jardin !

 


12/07/2017
0 Poster un commentaire

Mon nouveau projet à Banská Štiavnica !

Et voilà, j'ai commencé mon nouveau projet SVE dans la charmante petite ville de Banská Štiavnica, qui compte 10000 habitants.

Je fais partie d'un groupe de quatre volontaires, constitué d'une Estonienne, d'un Ukrainien et d'un Portuguais.

 

Nos activités sont extrêmement variées, avec un bon équilibre entre les tâches physiques et de bureau, ce dont je suis très contente. On habite dans l'auberge de jeunesse de la ville, qui est également spécialisée dans l'accueil de groupes de scouts (slovaques et étrangers).

Le travail s'organise globalement en trois parties : du jardinage à l'auberge ; des travaux en tout genre au camp scout dans la forêt ; et l'accueil de touristes et la vente de souvenirs au Calvaire (un monument religieux situé en haut de l'une des collines de Štiavnica). En plus de tout ça, mon projet personnel est de guider des groupes de touristes à travers la ville. Pour me préparer, je visite donc tout ce que je peux, y compris des bâtiments abandonnés, et je lis de nombreux livres pour me documenter sur cette merveilleuse ville riche en histoire.

 

Une vue de la ville et de ses célèbres toits, avec le Calvaire en arrière-plan.

L'auberge de jeunesse (bâtiment jaune) est située en haut de la Vieille Ville, au pied du Starý Zámok (Vieux Château).

On creuse des tranchées au camp scout !

L'une des églises sur la colline du Calvaire (c'est là que nous accueillons les visiteurs).

En place pour accueillir les touristes !

On aplanit le terrain dans le jardin.


12/07/2017
0 Poster un commentaire

Changement de projet

Suite à de nombreux problèmes pour faire respecter le contrat SVE à la ferme, plusieurs des volontaires sont retournés dans leur pays d'origine, et le projet à Sekier a été annulé par l'Agence Nationale Slovaque. Heureusement, ils ont proposé aux volontaires restants de les transférer dans un autre projet SVE en Slovaquie. Pendant quelques semaines, Miriam et moi (Hélène), les deux volontaires restantes, sommes donc allées vivre en bas au village, où nous avons aidé les habitants dans diverses tâches. Nous avons aussi rendu visite à d'autres volontaires et organisations en Slovaquie, afin de trouver un projet qui accepte de nous accueillir.

 

Nous avons aidé à isoler les murs d'une maison en construction dans le village !

Finalement, Miriam va rester à  Zaježová, mais va désormais s'occuper du jardin d'enfants. Quant à moi, je pars bientôt m'installer à Banská Štiavnica, une charmante petite ville connue pour ses mines d'argent et d'or. Je vais participer au projet mené par l'association Kalvársky fond, qui mène à bien diverses activités, dans le but de restaurer le magnifique calvaire situé en haut de la colline.

 

Banská Štiavnica, avec le calvaire en arrière-plan (photo prise le 2 juin, lors de notre visite auprès de l'organisation SVE).


28/06/2017
0 Poster un commentaire