SVE - L'Europe au pied de la Haute-Loire

SVE - L'Europe au pied de la Haute-Loire

SVE 2000 / 2005


mes yeux restes bloques à la fenêtre ...

 

Je me présente je m appelle Sadky Hamza et je vais vous présenter mon année de Service volontaire européen.

Apres plusieurs mois de recherche j'ai réussi a trouvez un projet  de sve  en Espagne dans la région de la catalan dans  la ville de Barcelone. Je suis donc partie le 1 septembre 2005 pour 11 mois dans un pays que je ne connaissais pas et avec une langue que je n' ignorais totalement. J'étais un peux nerveux  car je ne parlais pas l'espagnol et je suis arrivez dans une ville que je ne connaissais pas, mais malgré sa très heureux de commencez  cette grand expérience. Mon départ se passais gare de Lyon a 10 heure du matin je m'âpretais a faire 10 heure de bus. Le voyage ses bien passais j'ai eux la chance de voir de très beau paysage ses un des avantage qu il y a quand on voyage en bus. Je suis arriver à Barcelone a 20 heure, le bus a traversez une grand partis de la ville j'étais un peux fatigues mais très heureux de voir pour la première vois  la ville ou j'allez vivre, mes yeux restes bloques a la fenêtres  du bus pour voir une partie de cette si belle est si

grand ville. 

                                   

  Je suis donc arriver a la gars de sants station en esperant voir ma tutrice espagnole pour me guide et m'emmènes dans mon appartement mais surprise je ne l'ais pas trouvez j'ai donc du passez la nuit a la gare j'ai bien assez de la joindre mais mon téléphone portable ne marchais pas. Apres pas mal de rencontre dans la gare comme deux français qui étais en vacances ou une fille de république tchèque qui attendez son bus et qui ma accompagnez toute la nuit. J'ai donc envoie un mail de la gare ou j'ai eux une réponse le lendemain a 8 heure du matin d'une personne qui se nome Gabriel. Ces dans la fundation le responsable de tout les volontaires. Il ma donc donnez l'adresse de l'endroit ou je devais me rendre, sans attendre une seconde j'ai pris un billet pour une ville qui se trouve a cote de Barcelone qui s'appelle Sabadell. Apres 20 minute de train je suis arrivez a la station avec beaucoup de fatigue car je n'avais pas dormie de la nuit. J'étais heureux de   le voir car enfin j'allais pouvoir me reposez de mon voyage et enfin voir ou j'allais habiter. Il ma emmener dans sa voiture et ma expliquer comme il pouvais comment sa allez se passais et oui je ne parlais pas un mot d'espagnol et lui pas un mot de français on communiquait comme on pouvais en anglais ou avec les mains et sa aller sa passais. Nous sommes donc arrivais dans le campus de la grand universités qui s'appelle l universitaria autonoma de bellatera la UAB.

Quand je suis arrivée avec mon tuteur j'ai vue la grand taille du campus ou comme ils l'appelaient la Vila. Effectivement il peux contenir 3000 étudiants et il y a tout a disposition  des bars, un super marcher, une piscine, un grand centre sportif avec des terrain de sports, des salles pour étudier et un cybercafé. Il ma donc indiquer mon appartement c'était le B103 un appartement avec deux chambre ( deux par chambre ) un salon une cuisine et une salle de bain .J'ai trouvez sa assez grand même si deux par personne sa m'enchanter pas trop mais bon le confort était suffisant et pour le moment j'étais seule alors je ne me suis pas plein. Ils ma donc expliquer comment tout fonctionnez moi sans trop comprendre tout se qu'il me dise je hocher de la tête a chaque fin de phrase. A la fin de tout les explication Gabriel est rentrez j'ai lui en me laissant son numéro de téléphone pour le joindre si j'avais un problème. Heureux d'être dans mon nouveau j'ai moi je suis allez prendre une douche est je suis allez me reposer ouf  sa fessait longtemps que j'attendais sa, un bon sommeil dans mon nouveau lit, dans mon nouvelle appartement, dans ma nouvelle vie a Barcelone.

 

 

Vila unisversitaria

 

Vila universitaria

 

                     Pendant mon week-end  j'ai eux le temps de visiter la ville et me rendre compte que s'était vraiment gigantesque est très beau pas du tout comme je l'imaginez mais je n'était pas dessus pour autant.Je suis allez me promener sur la rambla , ces une grande rue très animer ou on peux voir beaucoup de spectacle de rue de tout genre : danse, théâtre, jonglerie, statue humaine et bien d'autre. pour moi cette grand rue grand d' un peux près  un kilomètre est comme le cœur de cette grand citer ou il y a toujours du monde dehors et toujours des touristes, je fesais seulement quelque mètre et j'entendais parler plusieurs langue. Cette cite qui est aussi très riche en architecture car elle a eux des artistes qui on

participez a sa constructions comme par exemple gaudi qui a crée beaucoup de chose avec des idée de génie comme la sagrada familla  cette cathédrale qui a étais commencez il y a plus de 100 ans est qui est toujours en construction ou encore le park guell, un park

magnifique avec une sereniter et une architecture riche en mosaïque,  il se trouve aux

sommais de la ville se qui donne une vue expetionnelle de toute la cite on peux

apercevoir tout les grand monument que se sois la grand cathédral ou le park olympique

ou comme on l'appelle le montjuic on a aussi une très belle vue sur la mer.

 

 

 

 

 

                        

                                   Apres se week-end réparateur le lundi venue je me suis rendue a la fundation ou j'allais commencez mon travail de sve, on ma donc présenter tout les personne qui travaillez dans la fundation. Il y a 5 secteur : Hospitalité un projet qui venez en aide aux personne dans les hôpitaux  en leur proposant divers activité la responsable se  s'appelais Ana . Salut tout se qui conserne la santer par exemple faire de la sensibilisation pour les maladie sexuellement transmissible comme le sida la responsable s'appelais Abigael. Prison qui permet de faire de la réinsertion dans la société a des prisonnier par des cours de langue ou autre dans les prisons diriger par une autre Ana. Ayuda international  aide pour pays pauvre en organisant des manifestations des conférences et envoie de  la nourriture ou des produits scolaire et enfin le projet Piuner la ou j'allais être volontaire, se projet qui pemetais a des jeunes etudaint handicaper de l'universités de se déplacer  et avoir différent aide, diriger par Catherine mais qui est partit après 5 mois et maintenant diriger par Judith et Montse mes responsables.Il y avait aussi un secteur spécial volontaire local et européen diriger par Gabriel ( le sauveur de la gars).

J'ai étais présenter a tout le monde ensuite Gabriel et Catherine mon fais une formation pour m'expliquer mon travail de volontaire. Cela consistais a accompagner les étudiants et les professeurs handicaper dans toute l'universités. Je devais conduire une fourgonnette specialelment fait pour pouvoir se déplacer avec des personnes en fauteuil roulant, il mon aussi expliquer que je devais faire de la sensibilisation aux près des étudiants dans tout les pole de la universités. Je devais connaître l'universités par cœur car pour les accompagnements je devais savoir ou allez ces comme cela que Gabriel ma conseiller d'allez faire du repérage avec une carte .

 Cette universités est énorme il y a plus de 30 000 étudiants, des parcs, des salle d'ordinateur énorme dans chaque secteur, des bibliothèques de plus de trois étage même une grande salle de sports , un cinéma, un salon de coiffeur, des agences de voyage, des autoécoles et beaucoup d'autre chose. les étudiants avais tous  pour être allaise et bien étudier.

 J'ai peux repérer les difficulté que les étudiants handicaper avais pour se déplacer et ses vrai que je n'en ai pas repérer beaucoup sauf une grande :une rampe un peux raide qui divise la partie supérieur et inférieur de l'universités.    

 

 

 

                              Le lendemain je partais faire un accompagnement avec Catherine elle ma expliquer que nous allions accompagner un professeur qui vivais dans le campus car il y avais des maisons pour les professeurs. La personne que nous allions accompagner s'appelais Luis .Il ne pouvais pas se déplacer seul car il a une maladie decresife ses t'a dire que son état han pire d'année en année. Il a une paralysie à la main gauche il a du mal a parler et il ne peux pas marcher tout seul et ses muscles son diminuer . Il n'accepte pas pour des raison personnel de se déplacer en fauteuil roulant, moi je penses que malgré son handicape il voulait rester une personne normal , pour  justement se sentir normal et c'était difficiles pour lui car il vie aux deuxième étage dans sa maison et que pour sortir  il est obliger de descendre des escaliers, se qui est difficile.

Pour descendre et monter cette obstacle il falais une personne derrière Luis et un personne devant pour éviter une chute qui pourrais lui faire très causer une grave blessure ou pire .Ensuite  il fallait qu'il monte dans la fourgonnette pour pouvoir l'emmener dans la faculté de communication car lui étais prof de communication politique il avais d'ailleurs écrie plusieurs livre qui parlais de se sujet.

Arriver a la faculté il étais obliger de se déplacer en fauteuil roulant car pour allez de la fourgonnette a son bureaux il aurait fallut deux heure minimum se qui aurais étais une perte de temps énorme pour lui, étant donnez que malgré son handicape il avait beaucoup de travail ces moi qui le poussais dans un fauteuil roulant appartenant a la fondation.

Arriver a son bureau un jeune homme l'attendandais  c'étais Neil. Un jeune d'une uruguayenne qui l'accompagnais dans les classes et dans le travail de tout les jours il était très simpa nous étions souvent amener moi, Luis, Neil et d'autre personne à travailler ensemble, se que j'aimais bien car nous discutions souvent de tout et n'importe quoi. Se qui faisais beaucoup plaisir a Luis car il vivais seul mais des fois une femme de ménage  venais  s'occuper de lui s'étais les seul contacte qu'il avait. Je penses qu'il aimait bien ses moment car il oublier son handicape et qui redevenais pendant ses instant le professeur qu'il était avant car Luis est handicaper depuis seulement 4 ans.

Ce bureau ou nous nous rassemblions tous,c'étais pour lui comme une évasion a son handicape, une liberté qu'il avait perdue a cause de cette maladie.

Apres chaque fin de journée entre les 18H ou 20H (cela depender de son emploi du temps) nous le ramenions j'ai lui. Fatiguer mais heureux de retrouvez son chat Zikkis  qui étais l'une des unique compagnie qu'il avait, malgré cela je pense qu'il était quand même triste de retourner dans sa solitude et donc dans son handicape.

J'aimais bien cette homme son caractère des fois un peux sévère il est très intéressant .

Ce qui étais un peux difficile ses que j'ai vue son état s'empirer mois après mois après. L'hiver il avait du mal a voir il m'avait dit que s'était ses lunette qu'il fallait les changer mais en fait il perdait peux à peux la vue et même le sens de l'orientation. Son état étais devenu tellement critique que a la fin de l'année scolaire vers le mois de mai, il était obliger de se déplacer seulement en fauteuil roulant et nous le sortions de j'ai lui par le petit jardin de derrier. J'en suis sur qu'il n'aimait pas cela mais nous ne pouvions pas faire d'autrement .Sa la beaucoup déprimer il n'avait plus trop le moral. Je le comprenais d'ailleurs ces vraiment dans les moments comme cela que je me suis rendue compte que le plus important dans une vie se n'est pas se quond est amener a gagner comme de l'argent ou une belle voiture  mais se quond a déjà la santer.

Aux dernier nouvel on m'a dit que Luis était à l'hôpital et que son état avait un peux empirer ces tout se que j'ai a dire a se sujet.

 

                                 Apres quelque  jour j'ai eux la grand chance d'accueillir la nouvelle volontaire qui s'appelais Valeria . Elle venait d'Italie avait le même age que moi j'étais heureux car j'étais amener a travaillais avec elle du moins pour le début.

Elle étais volontaire aux service aide international.J'étais charge de lui faire la visite de l'universités que je connaissais plutôt pas mal maintenant.Je m'entendais bien avec  cette fille. Nous ne parlions pas le même langage mais on arrivais plus ou moins a communiquer.

 Quelque que semaine plus tard il y a eux deux autre volontaire européen qui sont arrivée deux filles une allemande Francesca et une française Nathalie. Je travaillez avec elle sur le programme du piuner avec aussi deux nouvelle recrue. C'etaient deux salarie de la fundation qui travail et qui fessais les accompagnements avec nous car ils y avait beaucoup d'accompagnement . Pour seulement trois personnes sa aurais était juste.

Ces  personnes s'appelle Angel un homme d'une quarantaine d'année et Antonia une femme qui avait aussi un peux près quarante ans .Ils étaient tout les deux très sympa mais  il parlais très vite et avec un axent très fort aux début se fut difficile de communiquer avec eux mais sur la fin très facile.

 Je fessais souvent des accompagnements avec Angel. J'en étais heureux car je le trouvez très sympa et patient avec moi nous parlions de tout et de rien , se fut bien pour moi car il ne parlait ni anglais ni français donc je du faire parlais seulement espagnol.Se qui me permetais d'ameliorais mon espagnol. Voila l'équipe avec qui je travaillais.

 

 

     Nous avions différent accompagnement c'étais Angel et Antonia qui s'occuper des emplois du temps. Moi je travail souvent de de 14H a 19H  car quand nous avions pas seulement des accompagnements nous avions des heures de bureaux avec du travail a faire.

 Moi je devais m'occuper d'organiser un festival pour la fin de l'année mais finalement il na pas eux lieu car malheureusement manque de budget, je me suis donc charger de different autre projet et mon projet personnel .

                                 

                                   Je voulais faire un documentaire qui serait en faite vie ma vie d'étudiant handicaper dans l'universités. Le but serais de faire vivre à un étudiant sans handicape la vie d'un étudiant handicaper puis  allez a ses cours et a sa vie normal pour bien se rendre compte les difficultés que peux avoir  une personne sourd ou sur fauteuil roulant.

 J' avais tout organiser je m'étais entourer pour seula d'une belle équipe. Il y avait tout d'abord Marta ;  une de mes meilleur amie que j'ai rencontre sur le campus car elle habite en Italie mais est espagnol. Cette fille est très douer elle parle trois 4 langues couramment dont le français ses un peux grâce a sa que l'on ses connue.Elle étudie le journalisme et communication se qui était bien pour moi car j'avais besoin de personne comme elle pour faire le montage le script trouvez le matériel. Elle était venu avec des amie qui étudier avec elle.Je les connaissais très bien car ils vivaient sur le campus ils étaient tous mes voisin.Pour prendre la place de la personne handicaper un de mes meilleur ami qui s'appelle Diego, ma demander si il pouvait accompagner la personne handicaper.Diego étais sur le campus un  de mes meilleur ami nous nous connaissions d'une personne en commun mais nous avons très vite sympathiser .Il vivait aussi sur le campus car lui  venait des îles canarie ou d'ailleur il ma inviter aux mois de juillet, egalement dans sa maison de campagne a Madrid pour les vacances de noël.IL tenais a faire se projet avec moi car il quand il étudier en Angleterre il est  reste en fauteuil roulant pendant 3 mois car il avait les deux jambes casse  a cause d'une jute du troisième étage d'un immeuble. Ces pour cela que sa lui tenais a cœur.

J'avais aussi deux personne handicaper qui voulais travaille avec moi. Le premier fus Chabie un jeune étudiant en communication qui était aveugle il étais assez autonome malgré son handicape nous avons tout de suit sympathiser et il a tout de suite aderer aux projet même si aucune personne du piuner ne fessait d'accompagnement avec lui, car je l'ai déjà dit il est très autonome. La deuxième était Gemma une jeune fille qui étudier la psychologie depuis 3 ans.Elle a la maladie des aux de verre est se déplace en fauteuil roulant. J'étais souvent amener a l'accompagner est nous parlions bien tout les deux . Ces une fille plein de vie et toujours souriante malgré son handicape. Elle était ravie de participer aux projet .Je  fessais partie de ses accompagnements .  Elle ne pouvait pas trop allez  ou elle voulait, car pas assez de force. La ou elle étudier il y avait pas mal de couloir assez raid.Voila en ce qui conserne l'équipe du projet que nous avions appeler : Moi un jour toi une vie .

Nous n'avons pas pus réaliser se projet manque de temps car se fue la fin de l'année et les élevé devais réviser pour leur examens. Voila en se qui conserne le projet que je voulais réaliser.

 

  Gabriel

 

                              Aux niveaux des accompagnements je m'occuper aussi d'une jeune fille qui s'appelle  Laura. Cette fille était aveugle et sourd un gros handicape. Je crois même qu avec Luis s'était les deux plus gros handicape de l'univeristais .Cette fille ne pouvais pas allez en classe seule, elle avait une traductrice qui fesais le language des signes en lui touchant la pomme de la main. Elle communiquer essentiellement avec le sens du toucher et de l'odora. J'allais la recuper le matin et a la sortie des classes et elle me reconnaissant tout de suite juste en touchant ma main j'étais très impressionner par cette fille. Elle était en 4 année de psyckologie.Nous étions souvent amener de rester ensemble et de parler je trouvais sa sympa. Ne connaissent pas le langage des signes je lui parlais en lui écrivant dans la paume de la main .

J'aimais bien cette fille elle étais plaine de vie malgres sa vie tres difficile.

 

                                 Apres cette description rapide de projet et de personne avec qui  j'ai eux  la chance de rencontrez dans mon voyage  passons maintenant aux  différent formations que j'ai eux notamment en début d'année. J'avais droit a des court de langue. je croyais que se serer des courts en espagnol mais j'ai eux la surprise d'apprendre que s'étais en Catalan.

Ces la langue de la région la catalunie. Moi personnellement sa ne me déranger pas car a je savais que j'allais souvent parlais espagnole et que se serais bien d'apprendre une deuxième langue même si je savais que se serais un peux plus difficile. Grâce a ces cours j'ai rencontrez un Erasmus anglais qui vivait sur le campus. C'était même un de mes voisin il vivais aux dessus de mon appartement .Il s'appelle Romain un anglais très sympa qui étudier les langue il parlais espagnol, français et bien sur anglais. Il ma beaucoup aider car quand je ne comprenais pas certaine chose en espagnol il me traduisais .Il fessais plut ou moin son futur métier .

Nous sortions souvent ensemble dans différente soirée a Barcelone .S'étais sympa car nous connaissions beaucoup de monde  et a chaque sortie on faisait toujours des connaissance de personnes de tout pays .Ces sa qui étais  vraiment magique a Barcelone pouvoir faire un tour du monde sans bouger de sa ville.

 

 

 

 

 

La tour humaine - la tradition!!!

 

                                  J'ai d'ailleurs bien bouger de la ville car les deux formation de mon sve mon permis d'allez la première a Barcelone et la deuxième a Malaga dans le sud de l'Espagne.La première formation se passais donc a Barcelone. J'y suis allez avec Valeria mon amie Ilatien nous étions loger dans un hôtel dans le centre de la ville car l'universitais se trouvez a 20 minute de train de barcelone. Cela nous permettais pendant une semaine de mieux la connaître car cette formation se passais aux mois de octobre peux de temps un mois après mon arriver. Nous étions loger avec 15 autre volontaire qui venais tous de la région de la catalgne.Nous avons rencontrer une fille belge qui s'appelais Viki qui nous a inviter quelque  semaine plus tard dans la ville de Tortosa dans le sud de la région.

J'en reviens a la formation ou nous avons appris beaucoup de chose sur la region et sur le droit et devoir de Sve. Les deux formatrices étais génial très sympa et super ouverte je m'entendais très bien avec.

La deuxième formation qui étais aux mois de Mars se passais a Malaga ; c'étais encore la même équipe moi et Valeria. Nous avons fais 10h de train heureusement de nuit.

 Cette formation étais différente de l'autre. Pour commencer le nombre de participant 70 volontaires qui  venais de toute l'Espagne.Il y avait tout les pays d'Europe représenter se fut intéressant car les formateur nous on beaucoup appris sur l'Europe et les projet européen.  Plusieurs débat sur plusieurs sujet.

Nous avons aussi eux la chance de visiter la ville de Malaga ou j'ai remarquer que le sud et le nord de l'Espagne son différent en culture comme en paysage.Pendant cette formation je me suis rendue compte que il y avait beaucoup de volontaire qui avait de  problème dans leur structure . Un manque d'effort des tuteurs d'accueil et d'envoie. Je ne me sentais pas consernais car j'ai eux la chance d'avoir de très bon tuteur d'envoie( merci Valerie )et aussi d'accueil .

La formation terminer nous rentions a Barcelone avec plein de souvenir et plein de contacte ces aussi sa l'avantage des formations.

 

 

                             Quelque mois après la formation mon projet de volontaire venais a son terme. Je fus triste de voir a la fin de l'année et mes amie de diffèrent pays rentrez j'ai eux un pars un a chaque départ une fête de depespedida comme les espagnols l'appelle. Ce fus des moment difficil mais émouvant car sa me permettais de me rappelais de tout les moment que j'avais passais dans se pays, dans cette ville dans le campus.

Des moment inoubliable, des moment qui resterons a jamais marquer dans ma vie un changement de vie radical , exceptionnel il y a un proverbe qui dit le voyage forme la jeunesse et bien je croie que se proverbe ne dit pas toute la vérité le voyage pour moi forme bien plus car j'ai tellement appris sur les autres,  sur moi . Ces vrai que j'ai eux cette chance de vivre avec des personnes de beaucoup de pays.

Je tiens a remercier toute les personnes qui mon aidez a faire se nouveaux depart dans ma vie car ses vrai que quand on par loin de j'ai sois pendant longtemps ses souvent a nouveaux départ. Un second souffle.

Je terminerais avec cette phrase qui ma motiver a faire se projet de sve : dépêche toi de vivre ou dépêche toi de mourir. J'ai choisie de vivre et je me suis rendue compte qu'un telle voyage donne beaucoup de valeur moral et peux rendre une personne meilleur dans une vie et je le conseille vraiment pour tout le monde.

 


27/09/2006
2 Poster un commentaire

Quentin en pologne

2005/2006
Quentin a réalisé un sve de 10 mois en Pologne.
Projet : 2005-PL-73 International Youth Projects - Camp Rodowo. Projet


13/03/2007
0 Poster un commentaire

Daniel, Quentin et Thibault en Slovaquie projet pilote

Projet Piloque en Slovaquie ..

Thibaut et Quentin

 

Quentin au boulot!

rencontres et thibaut avec son bob

???  les trois lurons , thibaut, quentin et daniel


07/09/2006
0 Poster un commentaire

Patricia a réalisé un SVE en Sardaigne

Patricia a réalisé un SVE en Sardaigne

C'est dans le cadre du Service Volontaire Européen développé par le Point Information Jeunesse de la Mission Locale du Velay qu'un partenariat européen a été mis en place avec l'association FILEF. Patricia Masson a participé au projet "Mythnet Sardinia" en Sardaigne (Italie) en 2002 en réalisant un service volontaire européen de sept mois dans cette structure. Elle a contribué à un programme de recherches culturelles dans un petit village isolé de l'île (Culture orale, patrimoine, recherche de mythes et de légendes…), qui dans une seconde phase ont été insérées dans un CD Rom. Ce projet reposait sur la sauvegarde du patrimoine culturel vivant et très riche de l'île, l'idée étant de valoriser ce patrimoine au moyen d'outils de communication modernes. Patricia : " -Découvertes, diversité, tolérance, rencontres, partage… autant de mots qui résument mon expérience de volontariat en Sardaigne. Le Service Volontaire Européen s'est présenté à moi comme une chance ! Il m'a permis de découvrir d'autres horizons, de vivre une autre culture, de repérer mes faiblesses et mes forces… Cela a été une réelle opportunité de mobilité. -" Ce programme m'a permis de m'impliquer dans un projet, d'en être acteur et de contribuer peut-être au développement local, en tout cas à la dynamique culturelle d'un territoire. Ce Service Volontaire Européen a favorisé les rencontres, les échanges et le travail d'équipe. Cette expérience m'a permis d'acquérir plus d'autonomie et de confiance en moi. Ce SVE a été un soutien important à ma réinsertion professionnelle et m'a permis de rendre plus lisibles les connaissances que j'ai acquises. "

son projet : Mythnet Sardegna

Le projet repose sur un programme de recherches culturelles dans un petit village isolé de l'île. Le volontaire a pour rôle de s'informer sur les us et coutume de ce village, de s'interroger sur l'histoire, la gastronomie, l'économie… et d'aller recueillir auprès des habitants l'héritage de la culture orale riche de mythes et légendes. Aux termes des cinq mois passés dans ce village, les volontaires impliqués dans les projets se sont retrouvés à Cagliari pour une formation informatique afin de pouvoir insérer l' étude réalisée dans le village dans un CD ROM.

" CAPITAL AVENIR " pour les jeunes au retour de leur SVE (action 3.2)

InterActif Mézenc

C'est en Haute-Loire, d'où elle est originaire, qu'elle a souhaité transposer ce projet dans sa localité : sur le Massif du Mézenc, en Haute-Loire, à l'aide du Capital Avenir, afin de faire revivre et découvrir les richesses locales. Ce projet ayant pour objectif :
  • Maintenir une dynamique locale autour de l'oralité, du récit, de l'écrit.
  • Préserver les richesses culturelles du plateau tout en développant de nouveaux outils de communication.
  • faire connaître ce patrimoine culturel local
L'étude réalisée sur l'ensemble du plateau et les recherches concernant les aspects culturels, historiques et géographiques du Massif du Mézenc ont été transcrites sur des outils multimédia :
  • Réalisation d'un site Internet - www.mezenc-terredelegendes.com
  • Conception d'un Cd rom sur les légendes.
Terre de légendes
Du 22 octobre au 1er novembre 2005
Expositions photos " Légende "
Diffusion du site Internet : http://www.mezenc-terredelegendes.com
et du CD Rom : " Histoires d'en haut "

- Veillée " Contes, chansons et patrimoine "
Le samedi 29 octobre à 20h30
Par Les têtes Burlées & l'Amitié des Veillades

Les prochaines étapes de son projet :
  • Développement du site internent : http//www.mezenc-terredelegendes.com
  • Création d'une interface pour la survivance du patrimoine culturel local
  • Réalisation d'une exposition photo itinérante dans les petits villages de la région.
  • Création de nouveaux supports artistiques (photos, peintures…) à insérer dans le site et dans le cd rom
  • Réédition du CD Rom " Histoires d'en haut "
  • Réalisation d'un livre " Art'conte " avec les enfants des écoles du plateau.

01/09/2006
0 Poster un commentaire

Uhrinov pod Deštnou daniel en R Tcheque

Villa Nova Uhrinov,République Tcheque



 



 

Tout a commencé durant un voyage en Europe de l'Est durant lequel j'ai pu rencontrer de nombreuses personnes effectuant ou ayant fait leur EVS.
De retour en France je me suis donc mis à la recherche d un projet de préférence en milieu rural. Et à présent voilà cinq mois que je suis au nord de la Bohême dans le petit village d´Uhrinov pod Deštnou.



Laissez-moi d abord vous présenter la région. Le village se trouve au sein des " montagnes de l Aigle ", massif servant de frontière entre la Pologne et la République Tchèque, connue pour sa nature, ses pistes de ski et une architecture baroque originale en Europe. La République Tchèque est formée de deux grandes régions : la Moravie et la Bohême. Toutes deux ont des dialectes, us et coutumes différents.
Nous sommes ici situés à la frontière de ces deux régions. Le fait important ici est que nous sommes dans les Sudètes, place au combien connue pour son rôle dans la deuxième guerre mondiale. D'ailleurs après celle ci les habitants allemands qui habitaient les villages environnant et Uh?inov lui même ont du partir et laisser certaines demeures aux tchèques ou à l abandon.

C'est ainsi que notre village de 140 habitants comprenait autrefois plus de 2000 résidents. Le village a perdu ainsi de nombreuses habitations anciennes et est aujourd´hui une composition entre les quelques vieilles battisses subsistantes et les bâtiments communistes : eh oui même au sein d un petit village.
La plupart de gens ici ont un travail soit dans la foret, soit dans la grande ferme du village elle aussi souvenir de l´époque communiste, soit dans l´une des usines environnant le secteur, notamment la seconde usine de voitures škoda du pays, ou alors sont employés dans la ville la plus proche qui est Rychnov Nad Kn?žnou. La vie du village s´organise bien sur autour de deux hospodas, les bistrots tchèques, plus ou moins légales et permettant aux habitants du village de se retrouver autour de la fameuse bière tchèque. Pour les volontaires c´est un endroit aussi de rencontres et d´intégration au sein du village. En plus des rencontres á l´hospoda, de nombreux contacts sont établis avec les nombreux enfants du village toujours contents de s´amuser ou de discuter avec des amis étrangers. Vu notre situation géographique l hiver est ici assez rude,il dure cinq bons mois et le paysage reste blanc pendant tout ce temps.



Cela n a pas empêche le chef de notre projet, Bohumir Dragoun, d´ installer le siège de son association VillaNova au sein d un endroit un peu sauvage. Cet archéologue a en effet, voilà dix ans, décidé de monter un village médiéval reconstitué á partir des fouilles effectuées dans différents endroits en Europe de l Est. Le but est d´expérimenter les techniques qui ont pu être utilisées au 13 ème siècle plus précisément, c est ce que l´on appelle de l´archéologie expérimentale. Nous avons ainsi dans notre village reconstitué des habitations, une forge, un abri pour les chèvres, des granges, des champs et verger mais aussi différents fours : á pain, métal ou céramique.
A coté de cela l´association comprend un musée, ressemblant á ce que l´on nomme en France un écomusée, se situant dans la village station d´hiver de Deštné á 12 km de notre village. Depuis deux ans une vieille école est restaurée dans le village pour abriter un musée expliquant le textile au moyen age, un centre Internet pour le village ou encore une bibliothèque.
Le travail du volontaire est ainsi varié et organisé selon son bon vouloir, nous n´avons pas de programme imposé et essayons de planifier nos journées selon notre bon envie du jour : jardinage, travail dans le village reconstitué, animation pour les enfants, poterie, travail sur internet,aide á l´accueil des différents groupes dans notre maison, organisation d´événements en relation avec le moyen age ou dynamisation du milieu rural...cf. web site www.villanova.webpark.cz pour plus d´infos...

<


Nous sommes en ce moment trois volontaires européens : Helena allemande finissant son volontariat bientôt (mais elle va rester dans les environs vu qu´elle a trouvé son amour tchèque), Murat un volontaire turc arrivé en même temps que moi. A cote d´autres personnes viennent nous aidés : anciens volontaires, volontaires tchèques, deux employés á temps partiels, visiteurs...Le système demande un petit peu d adaptation mais une fois bien intégré il est fort plaisant de vivre comme cela...Pour moi qui cherchait un projet en milieu rural c´est vraiment le pied surtout qu´en plus le projet a accepté que je vienne avec mon chien ce qui n´est évidemment pas possible partout.
Du coup je vis cette année comme l´occasion d´apprendre des choses sans stress, de voir si je suis prêt á vivre en milieu paumé sur du long terme et de me créer des idées sur la manière de dynamiser le milieu rural et d´avoir le temps de réfléchir et bien sur de manière une nouvelle culture et une nouvelle langue.
L´apprentissage de la langue est pour moi un aspect incontournable dans la connaissance de la culture et après un moment d´adaptation on arrive même á trouver des expressions qui servent á exprimer des sentiments mieux que dans notre langue. La langue tchèque regorge de dires que j´adore employés et que pour sur je garderai dans mon langage commun.



Le village est un endroit adéquat pour s´intégrer vraiment dans la culture, j ´ai par exemple l´occasion de rencontrer d´autres volontaires étant sur Prague et leur style de vie est complètement autre et ne les change peu de leur vie citadine de leur pays si ce n´est les différences de nourriture et de climat... Eux même se retrouvent souvent entre eux et n´ont pas toujours des relations avec des tchèques...

Quant á la Tchéquie, du fait que c´est un pays de petite taille, les gens en ressentent ainsi un fort attachement á leur " indépendance " actuelle, á leur langue, á leur culture. Ils sont ainsi chaque fois fort agréable lorsque vous parlez un peu leur langue, pas si facile que cela, et vous vous intéressez un moindre peu á leur pays en y regardant un peu plus loin que la bière, Prague et autres célébrités...



On rencontre ainsi facilement des gens de n´importe quel age á partir du moment ou l´on fait un effort d´intégration. Des que l´envie m´en prend, je peux facilement voyager au sein du pays grâce á leur système de transports en commun pratique ou alors en pratiquant l´autostop. De plus comme je l´ai déjà souligné la République Tchèque est un petit pas, ce qui permet de Tchèque rapidement le pays et de faire un petit tour soit dans ses villes a l´architecture fort agréable ou de partir en randonnées le long de leurs chemins balisés, balisage plus intensif et plus pratique qu´en France ce qui est un vrai plaisir pour tout cycliste, marcheur...Et quelque soit la destination, une rencontre infortune se réalise souvent autour d´une bière, véritable religion tchèque...

Voila en gros comment je peux décrire mon expérience de volontaire européen n´en étant qu´au milieu de son terme. Les moments á venir me laissent espérer de nouvelles rencontres et de nouvelles surprises au coeur de l´Europe.

Pieretti Daniel.


01/09/2006
4 Poster un commentaire