SVE - L'Europe au pied de la Haute-Loire

SVE - L'Europe au pied de la Haute-Loire

Tara - Croatie

Tara réalise un SVE long terme de 12 mois en Croatie 

File:Croatie-krka001.JPG


Fin d'une aventure

12660489_10207485554690590_1994958643_n.jpg
Vue de Rijeka, dernière expédition pleine d'émotions avant le retour

 

Et bien voilà ! Cela va faire un peu plus d'une semaine que je suis rentrée de Croatie, de nouveau chez maman, dans nos petits montagnes tranquilles. J'apprécie de pouvoir me reposer, lire, prendre mon temps et m'organiser pour la suite, mais je me sens néanmoins comme entre deux eaux. Joie du retour, tristesse du départ, quitter un foyer pour rentrer à la maison, bonheur de revoir famille et amis, désespoir de les quitter... C'est un mélange d'émotions sur lequel j'ai du mal à mettre des mots, mais je tâche de m'occuper autant que possible et de voir les choses sous un angle positif. 

 

J'ai eu la chance de vivre une année incroyable, franchement bien au delà de mes espérances. C'est une incroyable opportunité, accessible à tous, et je ne regrette pas une seconde mon choix. Je suis particulièrement bien tombée, au sein d'une association qui m'a accueillie comme une famille, avec des colocataires en or et des amis si chers. Ce fut donc avant tout une expérience humaine, qui m'a beaucoup apporté d'un point de vue personnel. J'ai la sensation d'avoir évolué, même si je saurais encore expliquer comment exactement. J'ai aussi appris, à travers mes diverses activités et je me sens plus sûre de moi quand il s'agit de prendre des initiatives. J'ai sans doute pris confiance en moi, je me sais capable prendre une idée et à la transformer en quelque chose de concret, même si j'ai encore besoin d'entraînement pour pleinement croire en mes capacités. 

 

Me dire que tout ceci est fini me procure un net pincement au coeur, mais j'ai désormais un nouveau bagage pour entamer un nouveau chapitre. J'ai pu voyager dans une région que je connaissais pas et qui mérite d'être visité - la Croatie regorge de petits merveilles et les Balkans sont un des endroits les plus intéressants qu'il m'ai été donné de voir - rencontrer des gens merveilleux, de différents horizons et gagner une certaine expérience. 

 

Je ne saurais donc que vous recommander de vous aussi partir à l'aventure ! Bien sûr, il faut bien réfléchir sa décision et choisir un projet qui nous correspondent. Je vous conseillerai aussi de ne pas gâcher un long terme sur un projet de moins de neuf mois - sauf si bien sûr vous chercher à partir pour une durée précise - car, je pense que c'est le temps qu'il faut pour à la fois pleinement profiter, mais aussi s'intégrer et être en mesure de faire quelque chose de bénéfique sur place. Il y a une part de hasard, dans le timing, l'équipe sur laquelle vous tombez, mais, globalement, c'est un environnement très positif et bien encadré. Le SVE, comme tout quand on y réfléchit, c'est aussi ce qu'on en fait. Aussi, mon seul "regret" serait de ne pas m'être affirmée et sentie à l'aise plus tôt et de mettre, en quelque sorte, mis en travers de mon propre chemin.

 

Alors, chaussez vos baskets, ouvrez votre esprit et lancez vous ;)


24/02/2016
0 Poster un commentaire

We're happy to have met you

Cela fait un petit moment que je ne suis pas passée par ici, la fin d'année ayant été pleine de rebondissements pour moi ! Je vous raconterai tout ça dans les jours à venir, mais en attendant, je tenais à vous montrer un petit projet que ma colocataire et moi avons mis en ligne pour la nouvelle année.

 

Peut-être avez-vous vu la vidéo intitulée People react to being called beautiful, où une étudiante américaine filme ses camarades et professeurs en leur disant qu'elle photographie des choses qu'elle trouve belles pour un projet artistique. Elle a beaucoup circulé sur internet et cette jolie idée nous a inspiré à notre tour. Nous avons légèrement modifié le concept, afin de faire passer un message positif à nos amis et collègues. Nous les avons donc assis devant la caméra et donner un petit mot, avec un compliment, ou plutôt une note personnalisée, expliquant pourquoi nous étions heureuses de les avoir rencontrés. Ce fut un peu délicat de trouver les mots justes, de faire en sorte que cela sonne sincère et plus encore d'arriver à trouver un moment pour filmer tout le monde, étant donné qu'il fallait préserver l'effet de surprise !

 

Je suis très contente du résultat et ça me fait chaud au coeur de voir les visage souriants de toutes ces personnes que j'apprécie tellement. J'espère que ça vous plaira et vous aidera à démarrer 2016 sur une bonne note :)

 


08/01/2016
0 Poster un commentaire

Atelier de théâtre


12141651_513842425461352_1277682243837818875_n.jpg


En novembre, j'ai finalement mis en place l'atelier de théâtre auquel j'avais réfléchi depuis un moment. Ce fut un peu rude, la première tentative n'a attiré que trois participants et j'ai dû reporter et diminuer le nombre de séances mais j'ai réussi à avoir neuf comédiens amateurs. Et ils se sont avérés être un excellent groupe ! 

 

J'étais très enthousiaste, mais aussi un peu nerveuse, à l'idée d'être en charge d'un tel atelier. J'ai fait dix ans de théâtre au sein de la compagnie du Mayapo au Puy et c'était également ma spécialité pour le bac, donc je pense pouvoir dire sans trop de prétention que je m'y connais un peu. Ceci étant, j'ai toujours été dans la position de l'élève, suivant les conseils et l'expertise d'un professeur ou un directeur. C'était donc nouveau et intimidant de devoir guider les autres, d'autant que la plupart étaient plus âgés que moi. Il est également difficile pour moi de parler d'un sujet qui me passionne sans trop m'étaler et j'ai donc dû faire des efforts pour réduire les parties plus théoriques, sur l'utilisation de l'espace ou le système de Stanislavski par exemple, et faire en sorte qu'elles puissent être utiles. C'était un challenge pour moi, mais j'ai vraiment apprécié de pouvoir le faire et j'ai beaucoup aimé organiser les séances et travailler avec un groupe enthousiaste et dynamique. Ils étaient très réceptifs, à l'écoute de mes recommandations et sachant comment les utiliser pour progresser. La majeure partie de l'atelier tournait autour d'exercices d'improvisations et de jeux et ils étaient toujours partant pour s'y essayer. La dynamique du groupe est extrêmement importante dans le théâtre, même si ce n'est que pour un atelier de deux fois deux heures, sur quatre semaines. J'étais donc très heureuse de voir qu'ils fonctionnaient bien ensemble et leur ai donc proposé de faire un petit match d'impro pour clôturer nos séances. Cela s'est très bien passé, même si tous n'ont pas pu être présents et que le public était peu nombreux. Néanmoins, ils étaient assez pour voter et émettre des suggestions et ce fut très amusant de les voir s'affronter amicalement :)

 

J'espère avoir le temps de faire quelques séances avec eux en janvier, juste pour s'amuser un peu ! 

 

tara.jpg


tara_15.jpg

 

670287c3-3155-4e5f-85ac-8f8c4573d819.jpg


11222349_510684179110510_7299138816579405435_n.jpg


12299363_510684195777175_5870746715195978136_n.jpg


de43f9d2-7f94-41dd-8e79-85cd6da909f7.jpg

 

12278771_510684192443842_2542348001647573292_n.jpg


14/12/2015
0 Poster un commentaire

The EVS adventure

Voici un article en anglais, écrit pour le Portail Européen pour la Jeunesse, que vous pouvez consultez directement sur le site, ou lire ci-dessous. J'y parle de comment j'en suis venue à choisir le SVE, mon expérience et mes activités au sein de l'association où je travaille, Carpe Diem et mes impressions très positives sur cette expérience :)

 

 

After an enjoyable and enriching three years spent at university, studying Culture and Media, I found myself in a slightly cliché but very real crisis. What to do now? I could specialise and pursue a master's degree. But that idea was daunting and I needed something different. I had wanted to study abroad but, for a number of reasons, that was not possible and I felt this kind of mobility experience was lacking, not only from my CV, but on a more personal level. 

 

I heard of the EVS programme through a friend and the idea started to simmer, as I was trying to figure out my next step. I went back to my hometown and my mother's house, which was a little difficult after three buzzing years in a big student town. So, I knew I needed a change and contacted a local youth organisation to find out more about the whole procedure.

 

I wanted to do something that would be beneficial for me, that I could learn from. I searched for projects in my fields of interest, without too much consideration for the country I would be going to. The nature of the projects mattered more to me and I was willing to go pretty much anywhere. I had a slight preference for Northern, colder countries but, as it turns out, this was not where the path would lead me. And I don't regret it one bit.

 

Carpe Diem was one of the first organisations to respond positively to me. I thought their work looked diverse and interesting and I would be discovering a place I hadn't been before, so it looked pretty perfect to me. I had a good feeling from the Skype interview and thought the team looked friendly. I was very happy to embark on this new adventure, although I didn't really know what to expect.

 

Of course, I went ahead with a positive attitude, thinking it would be fun and that I would hopefully learn and at least travel and see something new. But I really could not have anticipated how incredible this whole experience has been. Lengthy stories about how life changing living abroad is always sound a bit cheesy, but that's because it's actually true. This experience is incredible, especially when you find yourself in an environment as generous and exciting as the one I'm in. 

 

I wasn't without my doubts though, and they came back running on that long bus ride to Croatia. What if my flatmates were awful, what if the project was boring, what if I wasn't up for the job? But, in the end, I bounded quickly with the two other EVS volunteers, felt nothing but warmly welcomed by my host organisation and met a bunch of inspiring and kind people. They have all become my family over the last nine months, bringing me a lot of joy and helping me grow. 

 

I still can't believe how lucky I've been, getting to travel around the Balkans, from the Plitvice Lakes to Ljubljana to Dubrovnik. I strongly believe that you should travel as much as you can, if given the opportunity, and the EVS is exactly that. Simply living abroad for a year, integrating in the community, making friends, is the best feeling. Of course, the language barrier can be an obstacle, especially for me, as I've struggled a little with Croatian. But a few times now, I have been mistaken for a Slovenian, which I see as undeniable progress considering the bad track record of the French with foreign languages. And I got to know this place well with all it's quirks and, most importantly, it's people. I cannot emphasise enough the importance of the human experience during the EVS. It will surely be my main take away from it.

 

Of course, I also took part in a wide range of projects; volunteering on a photography festival, helping with Carpe Diem's events, working on building it's social media, participating in the organisation of an art festival and putting together my own theatre and English workshops. All of this has helped me improve my skills, as I got to see up close the workings of a youth organisation for several months.

 

I would strongly recommended this experience to anyone who has considered living abroad. It can be scary and taking a first step in a safe environment, designed to help you through and make sure you're well taken care of, seems like the best idea. The programme being practically free is also a huge bonus in my eyes and it certainly factored in my decision to give it a try. I truly think only good can come from trying something like the European Voluntary Service and it certainly has, not only for me, but for a lot of the international friends I've made along the way. 


19/11/2015
0 Poster un commentaire

Hengaonica

12118707_1061356563889219_7634993475247338040_n.jpg

 

Sur l'idée d'un volontaire local, nous avons commencé à organiser des soirées jeux de société hebdomadaires au centre ! L'idée est simple : proposer un espace où les jeunes peuvent venir passer un bon moment, boire du thé, jouer ou, en anglais, "hang out". D'où le nom de l'événement, qui peut se résumer à un endroit où se détendre entre amis. L'idée a bien pris, puisqu'une dizaine de personnes étaient présentes pour la première édition, où le Pictionary et le Jungle Speed ont prouvé qu'ils étaient des classiques des soirées entre amis pour une bonne raison. 

 

905597_905539182856604_4771895695266602173_o.jpg

 


11214199_1064486290242913_5972153048646658286_n.jpg

 

A l'approche d'Halloween, nous avons également décidé de décorer le centre pour une soirée à thème. Pour cette spéciale, nous avons sorti le loup-garou, un jeu que j'adore et auquel j'ai beaucoup joué avec mes amis, lors de weekends à la campagne ou fêtes variées. J'étais surprise que plus de personnes ne le connaissent pas, même si quelques-uns étaient familiers avec la version originale, appelée mafia. Etant donné ma familiarité avec les personnages, je me suis proposée pour être le maître du jeu, racontant l'histoire et faisant avancer les choses. Ces cartes dans la version "ultimate" du jeu comprenaient bien plus de variantes et de possibilités, la partie pouvant comporter jusqu'à 68 joueurs ! Mais les bases restent les mêmes et j'ai quand même réussi à expliquer les règles. Certains étaient un peu sceptiques mais, au final, tous se sont bien amusés et on m'a même demandé quand est-ce que l'on rejouerait. Une réussite donc et je suis ravie d'avoir converti d'autres personnes à ce super jeu :)

 


12189697_1064486343576241_8094049088721155518_n.jpg

 


12195988_905539202856602_8080249981316081517_n.jpg

 

 

Hengaonica a donc été un franc succès et nous continuons à organiser une séance chaque mardi soir, essayant de nouveaux jeux et préparant une nouvelle soirée spéciale. Cette fois, c'est tournoi Wii et fléchettes ! J'ai hâte de voir ce qu'on va concocter pour décembre...


05/11/2015
0 Poster un commentaire