SVE - L'Europe au pied de la Haute-Loire

SVE - L'Europe au pied de la Haute-Loire

stéphanie - Grèce

>>>> L'Iliade ou L'odyssée...de stéphanie...

La question homérique
L'Iliade serait une œuvre de jeunesse, l'Odyssée une œuvre de l'âge mûr. ...


Stéphanie originaire de Brassac les mines habitante de Brioude (43) effectue un SVE en Gréce à Lechena depuis ce dimanche 3 septembre 2006 et pour 6 mois, au sein de CVG

Projet 2005-GR-6 >>> base de données SVE >>> voir son projet

elle vous fera partager ses aventures tout au long de son volontariat...


mon sve est terminé , bilan ...

« Le Centre de Réhabilitation pour Enfants, ou « KEPEP » comme on l’appelle usuellement, est ouvert depuis 1987 à Lechena. Il a été créé pour prendre soin de 80 enfants dont l’âge varie de 3 à 37 ans.

 

La plupart des enfants viennent de Grèce et sont atteints de sérieuses maladies mentales et physiques. Le centre est organisé en 3 étages. Le 1er est les enfants qui sont capable de bouger et les 2 autres étages sont ceux qui restent dans les lits et qui ne peuvent bouger qu’avec une chaise roulante.

 

Un comité d’administration constitué de 5 membres dirige le centre. L’objectif majeur du travail qu’effectuent tous ceux qui sont employés ici est de donner une vie décente aux enfants, et pour cela nous faisons le maximum.

Parmi l’équipe du personnel :

L’équipe des nurses, deux ergothérapeutes, une logotherapeute, un physiothérapeute, une assistante sociale, un docteur.

 

Un des objectifs de l’Institution est de devenir plus ouverte à la société et que les gens deviennent proches de ces enfants. Tous les enfants et spécialement ceux qui sont handicapés ont besoin de chaleur humaine et d’être encouragés, pour ne pas se sentir seul, parce que c’est très dur de souffrir d’avoir été abandonné de tous. Nous avons tous besoin d’appartenir à quelqu’un et de savoir d’où l’on vient.

 

C’est  un bonheur pur qui vous rempli lorsque vous donnez un peu de vous-même à quelqu un dans le besoin. Malheureusement peu de gens le ressentent d’eux même et c’est très difficile d’expliquer ce sentiment avec des mots simples.

 J’espère seulement que de plus en plus de volontaires viendront à Kepep et ressentiront la joie de donner de l’amour aux enfants, en tout cas eux ne les oublieront jamais.

 

MES TACHES, MON TRAVAIL A KEPEP : DU BONHEUR TOUS LES JOURS

 

Mes horaires de travail étaient : le matin de 10h à 12h30 ; l’après midi de 18h a 20h. Ca ne faisait pas beaucoup de temps à consacrer aux enfants, mais on nous avait dit que c’étaient leurs temps libre. En fait c’était faux, l’ après midi la plupart des enfants ne dormaient pas.

 

Les deux derniers mois les choses ont changées et je voyaient plus les enfants : je commençais vers 9h certains jours 8h du matin et le soir je finissais à 21h30.

Mais franchement j’aurais voulu les voir plus, j’aurais voulu passer au moins 1h avec chaque gamin tous les jours !

 

Les premiers mois nous étions seulement 2 volontaires. Nina, l’allemande qui faisait partie du projet.

 

Nous avons eu une réunion à 3 et nous avons décidé d’établir un programme à la semaine.

  Certains matins, nous nous occupions des enfants du rez de chaussez, et le soir nous allions voir les enfants des 2 étages, ceux qui étaient dans les lits. Et certains jours c’étaient le contraire.

 

 

Nous avions au préalable ouvert une salle au rez de chaussez pour y emmener ces enfants là seulement car nous n’étions pas encore autoriser à prendre les enfants des étages et de les descendre dans cette salle. Dans cette pièce il y avait une grande table, un poste de musique et des CD, des coussins et des chaises, des jeux, du matériel de dessin, des livres et des magazines, un trampoline, des physioballs, des plantes vertes, ainsi qu’ un espace lavabo plan de travail ou nous lavions les enfants : dents, mains, visages, oreilles.

Les enfants s’y sentaient bien, chantaient, dansaient, parlaient, riaient, s’instruisaient.

....

Je ne pouvais pas prendre les 30 gamins en même dans ma salle parce qu’elle était trop petite et parce que la responsabilité, le risque étaient trop grands. Les enfants qui ne venaient pas avec moi restaient a 20 entassés les un sur les autres dans une autre pièce, assis par terre, sans rien a faire, sans rien pouvoir faire, a attendre que le temps passe. C’était difficile tous les jours de voir ça. Et choisir les enfants était une épreuve.

 

Pendant 4 mois mon travail au 1er étage était limité.  je visitais les enfants un par un dans les lits, je leur chantais des chansons françaises, je leur faisais des bisous, câlins, caresses, leur prenais la main, leur disais des choses gentilles, je leur ai fais des bulles de savon une fois et tous étaient émerveillés. Je leur apportais une peluche (même si les nurses ne voulaient pas) et jouais avec eux, je faisais des grimaces pour les faires rires, des chatouilles aussi, je leur lavais le visage avec une lingette, leur apportais de l’eau, jouais de la guitare…

 

Bilan des 4 premiers mois

 

 J ai été et très heureuse et très déçue à la fois, mon moral montait et retombait sans arrêt.

C’est sur : J’ai passé des moments unique, émotionnellement fort et j ai ressenti dans mon cœur le Bonheur avec tous ces enfants handicapés. Avec la petite Maria : lorsque je la prenais dans mes bras, elle s’accrochait si fort que je sentais son cœur battre ; avec Elie, 3 ans et qui m’appelait maman… Sur le plan personnel j ai beaucoup reçu.

 

LES 2 DERNIERS MOIS

 

La situation a changée a KEPEP : il y a enfin un directeur nous fait confiance et nous laisse effectuer plus de taches avec les enfants. Un nouveau docteur est arrivé, nous épaule et nous soutien. Au bout de quelques semaines il deviendra un ami et même notre nouveau tuteur. Deux nouvelles volontaires sont arrivées : Johanna (Portugaise) et aurore (française).

 

Mes nouvelles activités avec les enfants:

-         Les emmener dans la cour du centre, faire de la balançoire, se promener, tous les matins lorsque le temps est beau, même pour les enfants des étages car je peux enfin les mettre sur les fauteuils roulants

-         Assurer les transferts d’étages pour les thérapies (matin)

-         Assister les thérapeutes-participer aux thérapies (matin)

-         Nourrir et changer les enfants

-         Les coucher le soir

Certaines activités spéciales ont étaient mises en place par les volontaires :

-         pour noël : nous avons décoré toutes les chambres avec des lumières clignotantes, nous avons acheté et distribuer des cadeaux, nous nous sommes déguisées en père noël, nous avons fais un repas nous même pour une dizaine d’enfants avec une belle table décorée et avons mangé ensemble.

-         Nous avons une seule fois emmené des enfants au bord de la mer sur avis du docteur, avec le mini bus. Ce fut très court mais pour les enfants c’était super, car certains n’étaient pas sortis du centre depuis des mois

-         J’ai accompagné parfois les enfants à l’hôpital

 

Pendant ces 2 mois j’ai eu l’impression que mon projet venait juste de commencer. J’avais plus de choses à faire faire aux enfants, eux étaient de plus en plus heureux et l’équipe des nurses commençaient à reconnaître l’utilité de notre travail. Professionnellement, j’ai beaucoup appris : sur les différents handicaps, les attitudes à avoir avec ces personnes, les thérapies, le matériel thérapeutique. J ai aussi appris à travailler en équipe puisqu’avec les 2 autres volontaires les plus motivées nous avions pleins d’idées que nous avons réalisées.

 

MON LOGEMENT

 

Je logeais au 3eme étage du centre. Il n’était pas occupé par les enfants ni même par le personnel.

A l’entrée, nous avons aménagé une mini cuisine

Les sanitaires comportaient 2 WC, une douche et une baignoire, des lavabos.

Il y avait 4 chambres de 25m². Je logeais dans la première avec une autre volontaire.  Il y avait un lit, une armoire, une table de chevet, un lavabo, un frigo, une télévision. La chambre donnait sur un bacon.

Dans la 2ème chambre, il y avait les 2 autres volontaires.

Dans la 4ème, il y avait 3 jeunes grecs qui effectuaient leur service civil, très serviables, avec lesquels nous avons pu améliorer notre grec et nous ont fais découvrir leur culture.

Ce logement était spacieux et plein de vie mais il avait le désavantage d’être dans le centre lui-même. Nous nous sentions un peu prisonnières et comme coupées du monde. La nuit, les enfants en bas s’agitaient beaucoup et les premiers temps c’était dur à supporter.

 

NOURRITURE – ARGENT DE POCHE

 

Je mangeais au centre le matin, le midi et le soir, dans la grande cuisine prévu à la préparation des repas pour les enfants. Je mangeais rarement la même chose que les enfants, le cuisinier nous préparait des plats spéciaux très bons.

J’étais rarement autorisée à cuisiner.

Je recevais 150 euros par mois. Ma tutrice, Marina, envoyait un chèque au chauffeur du centre, celui-ci retirait l’argent et nous le donnait en début de mois.

 

 

COURS DE LANGUES - SEMINAIRES

 

2 fois par semaine, mardi et jeudi, de 17h à 18h, j’avais des cours de grec avec un professeur à lechena. Les 2 premières semaines, à Athènes, j’avais des cours tous les jours sauf le weekend end, a raison d’au moins 5h par jours.

 

J’ai effectué le séminaire d’arrivée ainsi que le séminaire de mi parcours a Athènes, le premier pendant une semaine et le deuxième pendant 3 jours.

 

RELATIONS AVEC L ORGANISATION D’ACCUEIL

 

Marina Sarli était ma tutrice. Son organisation s’appelle Conservation Volunteer Greece.

 

Pendant les 2 premières semaines, je voyais tous les jours Marina à son bureau au CVG. On parlait beaucoup du projet, elle nous a trouvé un logement dans un appartement a Athènes, elle nous a acheté une carte téléphonique grecque, nous a donné des tickets de transport, nous a présenter des personnes.

 

Lorsque je suis partie commencée le projet a Lechena, Marina m’a accompagnée moi et Nina en voiture, elle nous a présentait le centre. Elle est restée 2 jours et est retournée à Athènes. Elle n’a pas demandé beaucoup de nouvelles pendant ces 6 mois alors que nous avions besoin d’elle. J’ai été déçue parce qu’au début elle me paraissait présente. Lorsque nous allions parfois en weekend à Athènes, nous la voyions très peu.

 

Comme Marina était loin, elle a déléguée sa mission à Yann, qui travaille dans l’administration au centre. Elle a été présente le premier mois bien que nous ne discutions pas beaucoup et puis s’est absentée longtemps, elle n’a pas été au centre pendant un ou deux mois.

 

Une semaine avant que mon projet se termine, Marina a demandé au nouveau docteur de Kepep d’être notre tuteur et il a accepté.

 

ACTIVITES WEEKEND ET VACANCES

 

J’allais boire un café dans le village avec les autres volontaires, nous faisions quelques achats, nous faisions du vélo, nous louions des DVD, discothèque…. Lechena est une petite ville pauvre où il n’y a pas beaucoup de choses spéciales à faire

Je suis partie un weekend end sur l’ile de Zakynthos, nous étions une dizaine de volontaires. Par bateau.

Je suis allée au moins une fois par mois à Athènes et à Patras. Soit en train, en voiture ou en bus.

Je suis partie 2 fois à Londres pendant les vacances, pour 1 semaine.

 

 

Si vous souhaitez voir les photos merci de me contacter...


06/04/2007
1 Poster un commentaire

il y a ENFIN UN DIRECTEUR au centre,

Salut Valerie

JOYEUX NOEL ET BONNE ANNEE A TOUS

J envoie quelques nouvelles de moi ici en Grece et des taches que j effectue dans mon projet. Il y a eu plein de changements au centre pour enfants handicapes ou je bosse. Pour une fois ma situation en tant que volontaire et la situation des gamins s arrange petit a petit, ca fait du bien.

D abord, il y a ENFIN UN DIRECTEUR au centre, car pendant 7 mois pas d administration, et donc il y avait beaucoup de problemes d organisation et de gestion dans l etablissement, nous les volontaires ont avait le droit de presque rien faire pour les enfants, et les enfants, eux, ne pouvaient meme pas sortir,ils etaient tous tres malheureux. J etais un peu degoutee parce que pour des problemes d administration c etaient les gamins qui en patissaient au final... Mais maintenant le Directeur regle tous les problemes et le centre ressemble un tout petit peu plus a un lieu de vie qu a une prison.

Aussi, il ya ENFIN UN DOCTEUR oui car pendant 7 mois les gamins etaient legerement laisses sans soin medicaux... c est une honte. Mais bon, il est la le docteur, il y a les yeux bleus et surtout il a un grand coeur. Nous les volontaires ont est bien copines avec lui. Il fait du bon boulot. Il est le seul qui a compris que ces gamins avaient non seulement besoin de soins medicaux mais aussi d une vie sociale. Avec lui on est en train de revoir tous les dossiers des enfants et on s est appercu que beaucoup d entre eux etaient mal soigner, certains prennent trop de cachets. ET puis aussi le docteur nous autorise a emmener les enfants dans le jardin, a organiser des repas avec eux, a prevoir une sortie a l exterieur du centre pour les plus capables, il nous aide dans notre travail chaque jour. En gros, il nous autorise a faire tout ce qu on nous interdisait de faire pendant mes 4 premiers mois au centre.. Si c est pas du changement ca, pour moi, le boulot, et pour tous ces petits bouts de choux qui n ont rien.

Alors j ai l impression que ca y est mon projet demarre. Je suis en ebullition, je bouillonne d idees, je passe des journees bien remplies, avec tous les enfants qui sont vraiment heureux d aller un peu dehors. Tous les jours je leur apporte du plaisir, et plus jen apporte plus j en recois, c est vraiment un PROJET MERVEILLEUX avec DES GAMINS MERVEILLEUX. Pour Noel, on leur a fait des cadeaux, on s est deguise en pere noel, on a decorer tout le centre, vraiment j ai passe de bonnes fetes avec eux, eux aussi ils etaient content d apprendre enfin ce que c est que Noel.

Mais il ne me reste que 2 mois pour en faire un maximum...

A oui et aussi une bonne nouvelle: La derniere fois j ai parle de ma Pitchoune, Ellie, 3 ans, qui vie au centre dans une cage en bois, et qui est soit disant autiste alors qu elle a jamais vu de docteur specialiste. Ca y est, nous avons redez vous a l hopital de Patras le 5 fevrier a midi pour voir un pedopsychiatre. J ai convaincu le docteur du centre d en appeler un parce que je ne peux pas croire que cette petite gamine est autiste. Je travaille avec elle tous les jours et elle s epanouie de plus en plus. Pour le 5 fevrier elle sera au top c est sur. Ce rendez vous je le voulais avant la fin de mon projet, c etait MON OBJECTIF, dans 2 mois il est realise. Je pourrais je pense partir sans regret, j ai reussi a faire ce que je voulais. Pour Ellie, c est l espoir d echapper a ce centre de M.....E et d avoir une vraie vie  d enfant.

 

Plus que 2 mois a faire, je me prepare ca va aller. J ai des projets concrets pour mon retour:

1) Finir de passer le BAFA, il me faut faire la session d approfodissement

2) Si j ai le BAFA pour cet ete je fairais des colo ou je pourrais travailler dans le centre de vacances ou j ai fait mon stage pratique car ils etaient bien content de moi et m avaient proposer de travailler l ete prochain

3) Preparez le concours d educateur specialise parce que je crois que c est un boulot pour moi, ca fait pas mal de temps que j y pense, ce qui me bute c 2 ans d ecole... donc a voir

 

 

 Voila jespere que ces quelques nouvelles de moi vous iront, que dire de plus... avec les autres volontaires ca va aurore le francaise est super, johana la portugaise est genial, l Allemande elle est conne vraiment je suis fachee apres elle je ne lui parle plus. La avec JojO et aurore on est sur le net pour preparer ptit sejour sur une ile pour janvier ou fevrier. Et puis sinon la France me manque toujours autant, mais ca m empeche pas de m amuser, je fais avec.Le temps est super beau, mais il fais un peu frais.Je mange bien la bouffe grecque est bonne. Je dors bien mais je fais des reves des enfants. Je ne suis pas deprimee je profite tranquille et mon projet me plait enormement.

A BIENTOT

STEPH

BONNE ANNEE


29/12/2006
1 Poster un commentaire

bonjour me revoila a athenes

salut valerie ahh ca faisait longtemps que je n avais pas donne de nouvelles mais comme tu le sais je n ai pas le net sur le lieu de mon projet.

Quelques photos cliquer sur le lien puis vers le lien europe

bon, ce que je vis dans ce centre KEPEP a LECHENA est toujours aussi poignant j ai le coeur tout retourner... Maintenant je suis tres attachee aux enfants et je me bas avec les nurses pour obtenir la permission pour les emmener un peu dehors ou pour les faire sortir de leur lit, parce que moi ca me met en colere de voir des gamin toujours enfermes et personne avec qui jouer. je suis devenue tres amie avec certaines nurses grace a mon joli sourir je crois, et comme ca on me laisse un peu de responsabilites. Mais c est pas non plus noel tous les jours... parfois je kidnappe les gamins en douce :

Par exemple, dans le centre, il y a une petite fille que j affectionne tout particulierement. Elle s appelle ELLY, elle a 3 ans elle est toute mignone, elle a un sourir coquin et une coupe de cheveux '' a la garconne''. Elle est au centre depuis qu'elle est nee car elle a ete trouver a l'hopital d a cote. Ses parents l ont abandonnee, et jusque la, elle ne connait rien du monde a part sa cage en bois d un metre carre. Dans le centre, ON dit qu'elle est autiste car elle ne repond pas, parce qu'elle ne reagit pas, et parce qu' elle ne parle pas. Dans ce centre, on dit qu'elle est autiste alors qu'elle n a jamais vu un pedopsyquiatre pour qu'il puisse juger de ses capacites mentales.

Elly, c est ma pitchounette, ca fait 2 mois que je la vois tous les jours, je la kidnappe : dans ma chambre elle joue de la guitare, elle mange mon chocolat, elle saute sur mon lit. Sur le balcon, elle me prend la main et cours le plus vite possible, elle hurle joie quand je lui dit ''ou tu vas ma pitchoune ou tu vas'', et une fois qu'elle s'est biem defoullee, elle s'allonge sur mes genoux, parfois une heure entiere, et l on reste la, toutes les deux, a apprecier les rayon du soleil, et l'air du vent, sur le balcon. Quand je la prend dans mes bras, elle me sert fort fort fort malgre ses tous petits bras comme si j etais sa maman je crois bien.

Je crois aussi qu' elle n'est pas autiste, ou tres peu. Avec moi elle comprend, meme quand je lui parle en francais. elle me reconnait, elle sais ou est ma chambre, et dernierement je l'ai entendu dire quelques mots de sa toute petite voix. cette gamine, il lui manque juste des parents pour qu elle s'eveille, comme tous les enfants.

J'ai peur pour elle car je sais que si elle reste plus longtemps dans ce centre, ou elle na absolument pas sa place, ce sera trop tard pour elle. Elle aura perdu une partie de son enfance et ca aura des sequelles durand toute sa vie. G ENVIE D APPELER UN DOCTEUR POUR QU IL VIENNE L EXAMINER. Peut etre que je vais le faire.

 Avec les autres enfants ca va bien aussi, je les aime tous et on s'amuse bien, meme si on a que le droit de rien faire je me creuse le cerveau pour organiser des petites activites. L' autre jour, g fait des bulles de savon et g vu 164 yeux briller dans la meme soiree.

LES ENFANTS POUR MOI DANS CE PROJET CEST LE PLUS IMPORTANT. ET TANT PIS SI JE NE MAMUSE PAS COMME JE L AURAIS SOUHAITER AVANT DE PARTIR. Mais ne t inquiete pas, je sors quand meme un peu, dans le village on joue au billard, je fais du velo ca me fait cracher la clope, et il y a 3 garcons au centre qui font leur service civil, ils sont vraiment cons, mais tellement droles quand ils balancent mes sous vetements par le balcon le dimanche matin. mais Je me laisse pas faire pour autant. Il y a aussi un des nurses du centre qui ma proposer d' habiter chez lui. on sentend vraiment bien et grace a lui japprends mieux le grec. ca sera mieux qu' au centre, je verrai bien des mon retour d athenes.

Je tenvoie qq photos de mon excursion sur lile de ZAKINTHOS pendant 3 jours g retrouver une bonne dizaine de volontaires de toute l europe cetait super. Prochaine fois photos des gamins . si tu veux les mettre sur le blog a ma place car moi je suis toujours pressee g pas trop tps tout de suite.  jessaie de revenir sur le net dans la semaine prochaine. bye.

STEPH DE GRECE


01/12/2006
0 Poster un commentaire

mon projet est vraiment dur,

Salut Valerie, je passe le week end a athenes donc je retrouve internet.  mon projet est vraiment dur, je sais pas par ou commencer, j'ai meme pas envie d'en parler vraiment, je veux juste dire  que je vis dans le centre des enfants de la misere,  que chaque jour je fais face a l horreur et que chaque nuit je l'entends, que chaque jour je fais face a l'inhumanite et la stupidite du personnel envers nous comme envers les enfants, et que chaque jour est un combat pour 80 gamins dans leur cage en bois,  mais que je fais tout ce que je peux pour eux, qu'ils en ont besoin et je progresse bien car certains ont fait des efforts enormes grace a nous,  je me sens utile pour ce projet et j'apprend beaucoup, mais je ressens une profonde tristesse et g des grands moments de colere.

alors le week end je m'echappe un peu pour me changer les idees, mais bof ca y fait pas grand chose.

enfin je vais quand meme continuer comme ca, on verra bien.


03/11/2006
6 Poster un commentaire

SEMINAIRE D'ARRIVEE A ATHENES

 Quatre jours de seminaire dans un hotel DE LUXE a Athenes

si c'est pas top....

Le but de ce seminaire etait de rencontrer tous les jeunes volontaires europeens venus en Grece pour realiser des projets comme le mien.

Nous etions 50 au total, Allemands, Italiens, Tunisiens, Polonais, Estoniens, Lithuaniens, Suedois, Anglais, BREF UN BEAU PETIT GROUPE

Il y avait 4 francais que je connaissais deja car je les avais rencontrer au seminaire de depart en France, a Sete

Nous avons tous fait connaissance sous forme de jeux    c'etait vraiment bonne ambiance               Nous avons eu des cours de langues et des cours de danse, puree on a bien rigoler, les suedois sont raides comme des piquets

On a aussi eu droit a une visite guidee de l'ACROPOLE JUSTE AU MOMENT DU COUCHER DU SOLEIL

 

On nous a aussi rappeler nos droits et nos devoir en tant que volontaire europeen

On a beaucoup fait le fete le soir et le je suis epuisee

Ce qui est vraiment bien c'est que nous avons pris les contacts des uns et des autres et que nous allons nous revoir

VIVEMENT CA

 


18/09/2006
1 Poster un commentaire