SVE - L'Europe au pied de la Haute-Loire

SVE - L'Europe au pied de la Haute-Loire

SVE 2006


bilan sve

LE SEJOUR

 

Dates du séjour : oct 2006-août 2007

 

Quels étaient vos objectifs avant le départ ? :

 

Je souhaitais avoir une expérience dans un différent

 

 

Quelles sont les principales raisons qui vous ont décidé à partir à l'étranger ? :

 

Je souhaitais découvrir un nouveau pays, une nouvelle culture, une nouvelle langue, loin des bancs d'école que je voulais quitter pour un temps.

 

 

 

1. activité :

 

Nom et adresse de l'organisme d'accueil :

 

YMCA 

Hradiste,4

40001 usti nad labem ( hosting organisation)

 

Clovek v tisni v usti nad labem( l association avec laquelle j ai travailler 7 mois puisqu ymca n'etait pas capable de me donner du travail)

 

 

 

Quelles sont les activités que vous avez exercées ? :

 

Durant les 2 premiers mois j ai alterner mon emploi du temps ente le club freestyl ou venaient chaque jour une vingtaine d'enfants (mon rôle était simplement de jouer avec eux) et le young tea, un salon de thé ou se réunissent  5,6jeunes(la mon rôle n'a jamais était trop défini) .

 

A partir r du mois de janvier et jusqu' à la fin de mon volontariat, le club Freestyle ayant fermé, et ayant quelques soucis de communication avec leader de projet, j'ai commencé à travailler au club novy svet, un monde nouveau ,qui s'occupe d'une cinquantaine d'enfants roms, géré par l'association clovek v tisni,  www .pinf.cz 

 

 

 

 

 

Vous a-t-on confié une ou des missions particulières et lesquelles ? :

 

Avec la seconde association j'ai était en charge d'un weekend de volontaires, dans le club que l'on a réhabilité…Mais aussi organiser des ateliers de tous genres avec les enfants…

J'ai aussi donné des cours de français et d'anglais dans une association qui aide les étranges à  s'intégrer, poradna pro itegracii.

J'ai pris part au workcamp de l'été ainsi qu'a différents camps organisés au cours de l'année.

 

 

2. le logement :

 

quel type de logement avez-vous occupé ? :

 

J'étais logée dans les locaux de ymca, une petit chambre avec ordinateur et internet qui me servait aussi de bureau.

 

 

Appréciations :

 

Assez bien….si ce n'est sur la fin, ou j'ai du rappeler à PAVEL(qui avait l'habitude de frapper à ma porte des qu'il avait une question…mm pendant mon temps libre à 8h du matin), que je souhaitais plus d'intimité.

 

 

BILAN

 

1. bilan financier :

 

Coût total du séjour financé par le programme jeunesse pour l'Europe :

 

 

Apport personnel :

 

 

Pourriez-vous apporter ici quelques appréciations à titre indicatif, sur le coût d'activités sportives et de loisirs et le coût de la vie en général (exemple : transport, ticket de cinéma, carte de téléphone, activités sportives ou autre… ) afin de donner des points de repères aux futurs volontaires.

*transports urbain payév par l'association.

 

*train-bus, prix très attractifs….de même pour les loisirs…Et en tant que sve, en demandant aux bonnes personnes et en frappant aux bonnes portes il est facile de se faire inviter !

 

 

 

 

2. Que vous apporte l'expérience du SVE ? :

 

n    sur le plan personnel : Expérience exceptionnelle. Au point de vue humain j'ai rencontre au club pour enfants roms une équipe motivé et motivantes qui donne énormément…même durant leur temps libre …la culture roms est riche et émouvante…

J'ai aussi appris à faire face au personne difficile dans le travail…Qu'il est parfois très difficile de coopérer avec certains types de personnes intransigeantes et fermés, malgré le fait que ces mêmes personnes reçoivent une personne de culture différentes.

 

J'ai découvert un pays magnifique et ai eu la chance de le visiter de toute part.

 

 

n    sur le plan linguistique : amélioration de mon anglais…et je commence à parler et à bien comprendre le tchèque, chose pas évidente !

 

 

n    sur le plan professionnel : Mon expérience de travail avec des enfants en difficultés et avec ces enfants fut très enrichissante…J'ai appris comment organiser des activités, à mettre en action des projets…

Mon expérience de l'enseignement fut elle aussi très intéressante.

 

 

Cette expérience a-t-elle répondu aux attentes et objectifs que vous vous étiez fixés ? :

 

Oui                  *

 

pourquoi ?

 

Je ne m'attendais pas à ce que j allais vivre…Mais malgré des petits soucis ce ne fut que du positif…

 

 

Avez-vous des projets et déjà l'intention de retourner à l'étranger ? Si oui dans quel cadre (formation, études, emploi, autres...) ? :

 

J'ai décidé de repartir travailler un an de plus en République Tchèque….Pour finaliser mon apprentissage de la langue…Et rester un peu plus longtemps dans ce pays que j'affectionne.

 

 

 

 

 

 

LES DIFFICULTES RENCONTREES

 

 

 

n    sur le plan administratif (assurances, cartes de séjour, visa...) : pas de problème.

 

 

n    sur le plan financier : pas de gros problème…si ce n'est l'argent de poche qui arrivait parfois avec un peu de retard ce qui parfois ne m'arrangeait pas.

 

 

n    autres : mes plus gros problèmes venaient de la relation avec mon leader de projet qui est une personne très fermé, au niveau du travail ( a ymca il n'est pas rare de voir défiler 7 employés au même postes en un an, a cause des relations conflictuelles avec ce dernier ).

Mais l'agence tchèque est très à l'écoute des volontaires et m'a beaucoup aider…à trouver une association…et à même contrôler ymca, pour mettre à plat les problèmes.

 

 

RENSEIGNEMENTS UTILES

 

Quels conseils donneriez-vous à ceux qui désirent partir comme vous à l'étranger, dans le cadre d'un service volontaire européen? :

 

 

n    avant le départ : prendre des cours de tchèque !

 

n    pendant le séjour : ne pas hésiter à demander de l'aide. En tant que volontaires nous avons la chance d'avoir différents soutien et presque toujours une solution à nos problèmes !

et PROFITEZ !!!!

 

n    bonnes adresses : tellement !!!!demander aux locaux !

 

n    adresses à éviter :idem !!!!

 

n     loisirs, spectacles, visites, manifestations à ne pas manquer, sites à visiter, journaux, livres à lire... :

 


08/11/2007
0 Poster un commentaire

Bilan de ce sve

LE SEJOUR

 

Dates du séjour : du 05/09/06 au 31/07/07

 

Quels étaient vos objectifs avant le départ ? :

M’adapter à une autre culture, travailler et échanger dans une ONG se préoccupant de sujets qui m’intéressent,  apprendre l’anglais, grandir par l’échange.

 

 

Quelles sont les principales raisons qui vous ont décidé à partir à l'étranger ? :

La possibilité de s’immerger un an dans une autre culture, partager le quotidien d’une association dans un contexte multiculturelle, apprendre l’anglais et toucher des domaines qui m’intéressent, apprendre à me débrouiller seule.

 

 

 

1. activité :

 

Nom et adresse de l'organisme d'accueil :

 

Fundacja FERSO 12A ul.Tuwima 90-003 LODZ

 

 

Quelles sont les activités que vous avez exercées ? :

-         faire des workshops (écriture du script + réalisation) pendant les cours d’anglais, dans les colleges – lycées sur les thèmes de l’environnement ; droits de l’homme, et l’échange interculturel.

-          aider mon organisation pendant 5 jours durant leurs workshops mensuels.

-          Organisation, coordination et réalisation d’activité dans le cadre du festival média travel sur le projet « l’Europe à Lodz, Lodz en Europe.

-         Participer à des projets européens (notamment sur la democratie) organisés par mon organisation, organisation de soirée interculturelle + jeux d’integration ou de découverte de la ville.

-         Workshop pendant 2 jours de classe nature.

-         Représentation théâtrale pendant une semaine pour les enfants des jardins d’enfants.

-         Atelier découpage dans les classes primaires.

-         Workshops dans les jardins d’enfants.

     -     Ecrire une enquête sur l’environnement.

 

 

2. le logement :

 

quel type de logement avez-vous occupé ? :

 

Un appartement tout confort : chambre individuelle, machine à laver …

 

Appréciations :

 

Facile de s’y sentir chez soi.

 

BILAN

 

1. bilan financier :

 

Coût total du séjour financé par le programme jeunesse pour l’Europe :

 

 

Apport personnel :

 

                       Une viennoiserie : 0,60 ZL soit 0,15 €

                       Une carte de transport pour bus et trams à Lodz (2ème plus grande ville d’Europe) 88 ZL soit 22-23 €

                        Un ticket de train pour un trajet moyen de 4 ou 5heures 50 Zl soit environ 13€

                       Un bon repas dans un resto vegetarien (limite fast food mais super bon et qualité) 7-8 Zl le plat principal soit 2€.

                        Beaucoup de magasins de seconde main (prix souvent au kilo, choix impressionnant)

                      

 

Pourriez-vous apporter ici quelques appréciations à titre indicatif, sur le coût d’activités sportives et de loisirs et le coût de la vie en général (exemple : transport, ticket de cinéma, carte de téléphone, activités sportives ou autre… ) afin de donner des points de repères aux futurs volontaires.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2. Que vous apporte l’expérience du SVE ? :

 

n    sur le plan personnel :

 

Se sentir plus citoyenne du monde, une ouverture d’esprit, une envie d’échanger, d’apprendre, d’aller à la rencontre des gens. Compréhension de sa culture et de celle des autres. Dépassement de soi, prendre toutes les opportunités car on a rien à se soucier.

 

 

 

n    sur le plan linguistique :

 

Anglais : usage quotidien : avec mes collacatrices, l’organisation et un nombre non négligé de polonais. 

Polonais : Compréhension et expression de phrases basiques.

 

 

 

n    sur le plan professionnel :

 

Anticipation, flexibilité, adaptation, chercher à avoir une communication efficace, comment faire des ateliers, comment réfléchir et demander l’application pour un projet, travailler en équipe avec des cultures différentes (collaborer), gérer les conflits, connaissances sur l’environnement, les droits de l’homme.

 

 

 

 

Cette expérience a-t-elle répondu aux attentes et objectifs que vous vous étiez fixés ? :

 

Oui                  ¨

 

Non                 ¨

 

pourquoi ?

 

Parce que chacun a la liberté de s’investir à sa façon et de faire ce qui lui est le plus profitable. Des opportunités qu’on a pas l’habitude d’avoir.

 

 

 

Avez-vous des projets et déjà l'intention de retourner à l'étranger ? Si oui dans quel cadre (formation, études, emploi, autres...) ? :

 

Un autre volontariat me deplairait pas , en tout cas les voyages et la découverte des autres c’est comme un besoin, c’est une sacré chance pour grandir et aussi faire grandir, je compte bien repartir après dans quel cadre je ne sais pas encore.

 

 

LES DIFFICULTES RENCONTREES

 

 

 

n    sur le plan administratif (assurances, cartes de séjour, visa...) :

 

aucun

 

n    sur le plan financier :

 

aucun

 

n    autres :

 

Toutes nos dépenses alimentaires devaient être justifiées par une facture ce qui était quelquefois une perte de temps, une frustration (de pas pouvoir aller chez les petits producteurs…. Ce qui est plus avantageux pour l’économie locale et qui permet aussi de structurer plus facilement du lien sociale par rapport à la caissière du grand supermaché)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

RENSEIGNEMENTS UTILES

 

Quels conseils donneriez-vous à ceux qui désirent partir comme vous à l'étranger, dans le cadre d'un service volontaire européen? :

 

 

n    avant le départ :

 

Profitez de tout avant de partir, bien penser aux CD, livres, penser aussi à amener quelques petits objets qu’on a chez soi et qui nous font sentir chez soi. Amener des petits produits locaux c’est sympa de gouter à plein de produits européens, vos recettes…

 

 

n    pendant le séjour :

 

Pareil, profitez de tous, aller à la rencontre des gens, prendre les opportunités, s’ouvrir aux choses qu’on n’a pas l’habitude sans préjugés, toute chose n’est expérience. S’investir avec le sourire ça facilite plein de choses, ne pas oublier qu’on est que volontaire et que derrière le quotidien y’a souvent beaucoup de boulot et d’attention des structures. Chacun peut se développer comme il l’entend le SVE c’est trop de choix de directions.

 

 

 

n    bonnes adresses :

 

un groupe crée par les volontaires en Pologne sur internet dans Yahoo groups : Co to jest

Un club internet pour se faire heberger sans frais chez des particuliers : hospitalityclub.

 


08/11/2007
0 Poster un commentaire

Oui je recommande le sve car c’est une expérience enrichissante

Evaluation d’ensemble

1.       Veuillez décrire en détails vos tâches dans le projet d’accueil.

 

Tâches liées à l'enfant : jouer avec lui, l'écouter, l'accompagner durant les activités.  S'adapter à l'âge de l'enfant (le changer, l'habiller, lui couper sa viande, lui apprendre à faire ses lacets, etc...)

Autres tâches : photocopie pour les professeurs, mettre la table pour les repas, nettoyer après les activités (peinture, collage sont des exemples...)

A compter de Mai je devais me trouver 2 jours dans la cuisine à faire la vaisselle... (Raison invoquée par la direction manque de personnel, j ai trouvé çà dommage).

 

2.       Veuillez indiquer en quoi votre projet SVE a correspondu à vos attentes.

 

Mes principales motivations n'étaient pas professionnelles. J'avais eu l'occasion de travailler avec des jeunes enfants et adolescents, mon projet SVE m'a permis de découvrir une autre tranche d'âge (enfants de 1 à 6 ans). De plus j ai eu la chance de travailler dans un centre ou 2 systèmes éducatifs travaillent ensemble, 2 manières d'éduquer l'enfant.

 

3.       Etes-vous satisfait des tâches réalisées dans votre organisation d’accueil?

 

Oui et non. Non à partir du moment où je me suis senti considéré comme un « stagiaire » sans véritable mot à dire.

 

4.       Comment évalueriez-vous, dans l’ensemble, le succès du projet ?

 

Bon.

 

5.       Dans le cas d’un projet long terme, avez-vous noté des changements suite au rapport intermédiaire.

 

Je n’ai pas réalisé de rapport intermédiaire avec la structure d’accueil allemande.

 

B.  Soutien de l’organisation d’envoi

Veuillez décrire votre coopération avec votre structure d’envoi.

 

 

1.       Quel soutien l’organisation d’envoi vous a t- elle fourni ? Formation préliminaire (en dehors de la session organisée par l’Agence nationale), aide administrative, contacts réguliers pendant la période du SVE ? etc…

 

L'organisation d'envoie a été géniale, du début jusqu'à l'après SVE, elle a été présente. Aide administrative, une écoute du volontaire, un numéro d'appel en cas de « crise ».

 

 

2.       Etes-vous satisfait du soutien reçu de  l ‘organisation d’envoi ?

 

Totalement.

 

C.  Soutien de l’organisation d’accueil

Veuillez décrire votre coopération avec votre structure d’accueil.

 

 

1.       Quel soutien l’organisation d’accueil vous a-t-elle fourni :personnel/tuteur, formation aux compétences techniques, formation linguistique, autre ?

Elle m'a fourni une tutrice qui m'a aidé pour les tâches administratives que je devais faire sur place (ouverture de compte inscription auprès de la ville inscription aux cours etc...)  Ma tutrice  a aussi été une personne d'écoute en cas de problèmes.

 

2.       Etes-vous satisfait du soutien reçu de l’organisation d’accueil ?

 

Je regrette avant tout un manque de dialogue et surtout d'écoute avec mon organisation d'accueil, mais oui satisfait quand même.

 

D.  Dispositions pratiques

Etes-vous satisfait des dispositions pratiques que vous étiez en droit de recevoir durant votre projet ?(En cas de problème, veuillez les décrire)

 

1.       Hébergement et restauration : Satisfait à 80%.   L'appartement était super simpa, spacieux à proximité du centre ville. Toutefois quand pendant une semaine en hiver nous nous sommes retrouvés mon colocataire et moi sans eau chaude et chauffage, je me serai attendu à une aide plus franche de ma structure d'accueil. 

                                                               Niveau restauration, heureusement que ma structure d'envoie m'a aidé car je voulai pouvoir manger ce que je voulai pendant mes repas pour des raisons de santé.

 

2.       Argent de poche : OUI

 

3.       Carte d’assurance : OUI

 

4.       Intégration dans la communauté locale : OUI

 

5.       Votre Influence sur le contenu du projet SVE : Moyen

 

 

E.  Evaluation de l’expérience SVE

Veuillez décrire dans quelles mesures ce projet SVE vous a permis de :

 

1.       Progresser dans la langue de votre pays d’accueil,

 

Les cours, les rencontres, les séminaires, et tout simplement le fait de vivre dans le pays.

 

2.       En retirer un épanouissement personnel

 

Les rencontres, les voyages, les enfants.

 

3.       Acquérir des compétences techniques nouvelles, qui vous aideront pour trouver un travail

 

L 'acquisition d'une langue étrangère, un travail sur soi-même

 

4.       Progresser sur le plan de l’apprentissage interculturel

Oui, j’ai un autre regard sur mon pays, plus valorisant sur la France. Prise de conscience sur les valeurs de mon pays. Prise de conscience des valeurs de l’écologie etc…

 

5.       Modifier vos plans pour le futur

Une envie plus grande envie de partir vivre et travailler à l'étranger.

 

6.       Améliorer votre connaissance de l’Europe

De part les rencontres les voyages les musées...

 

F.  Suivi

Expliquez dans quelles mesures vous pouvez  tirer profit de votre expérience de volontariat.

 

1.       Souhaiteriez-vous que votre organisation d’envoi vous aide à donner suite à cette expérience,

Dommage le capital avenir n’existe plus.

 

2.       pensez-vous poursuivre cette expérience du volontariat grâce à un projet Capital avenir ?

 

 

G.  Commentaires personnels

Toutes vos observations et commentaires personnels sont les bienvenus. Recommanderiez-vous le SVE à d’autres jeunes , pourquoi ?

 

Oui je recommande le sve car c’est une expérience enrichissante  qui nous permet d’avoir un autre regard sur nous même et sur les autres !

De plus l’apprentissage d’une langue étrangère est bénéfique.


24/10/2007
0 Poster un commentaire

Thanks to this programm for this year !!!

   A.  Evaluation d’ensemble

1.       Veuillez décrire en détail vos tâches dans le projet d’accueil.

 

J’ai travaillé dans un centre pour enfants handicapés.

Premièrement, avec les plus petits ; enfants handicapés de 2 à 6 ans.

Dans ce groupe, mon rôle a été d’aider les enfants dans leur quotidien (toilette, repas…) et par cette voix les aider à devenir indépendants… Aussi, je jouais avec eux, essayant d’adapter des activités en fonction de leurs possibilités d’ailleurs minimes.

Plus loin encore, quand je voyais un enfant en difficulté, j’allais m’occuper de lui, plus particulièrement, durant quelques jours, je l’assistais…

Aussi, je m’étais fixé de petits objectifs à atteindre avec chacun d’eux, comme apprendre à un à tenir quelque chose en main ou à une autre à marcher. Chose que j’ai réalisée, durant une année, au quotidien j’ai tout tenté, essayé et j’ai fait marcher une petite fille… récompense très touchante…

 

Deuxièmement, durant le temps scolaire, j’ai travaillé avec des enfants plus âgés dans des classes spécialisées. J’étais là-bas, comme assistante pour un des enfants. Je l’aidais à écrire, peindre, communiquer et comprendre ce qui lui était enseigné… J’ai beaucoup aimé ce « travail », j’ai découvert comment l’école pouvait être enseignée à des enfants handicapés, quelles formes et choses étaient mises en place à cet effet afin de leur donner du plaisir à apprendre…

 

Troisièmement, j’ai aussi travaillé à Karula, centre en relation avec celui des enfants mais accueillant des adultes.  Là-bas, j’ai appris beaucoup sur la communication en tentant d’ y entrer, au travers de signes, gestes ou regards…

Mon but sur ce lieu a été de créer une petite animation pour ces gens, leur parler, jouer ; changer leur quotidien, briser leur routine…

 

Le quatrième lieu où j’ai apporté quelque chose c’est l’orphelinat du centre. De passage ou réellement dans le groupe, chaque instant était super pour apporter un rayon de bonheur ou un sourire à ces orphelins. C’est alors que par des jeux extérieurs, peinture, chants ou autres, j’ai passé des journées riches en émotions et moments forts… Aussi pour eux, j’ai planifié sorties et découvertes ; c’est maintenant une réelle petite famille pour moi.

 

En initiative personnelle, avec les fonds donnés par l’Europe, j’ ai aussi pu organiser en collaboration avec d’autres volontaires, une journée du handicap dans laquelle nous avons réuni une quarantaine de personnes autour de sports adaptés, jeux d’eaux, parcours sensoriels et virée en bateau sur un lac. Journée intensément riche et l’occasion pour ces gens, de participer à un évènement extérieur et de faire des rencontres inter centres.

                                         

 

2.       Veuillez indiquer en quoi votre projet SVE a correspondu à vos attentes

 

Le SVE a répondu à mes attentes dans le sens ou il m’a plongé dans un univers inconnu, dans lequel j’ai eu la possibilité de m’exprimer, me découvrir et laisser vivre mes idées… En deux mots, à travers lui, j’ai testé ma personnalité, mes limites et j’ai conscience à nouveau de mes envies. Bien évidemment, le projet avec les enfants, les liens qui ont étaient tissé, les progrès, les sourires et regards échangés, sont aussi des sentiments que je recherchais… une super clef de projet, celle qui démontre que tout a servi, tout était bénéfique…

 

3.      Etes-vous satisfait des tâches réalisées dans votre organisation d’accueil ?

 

Oui. Toutes tâches, des plus agréables (rires, jeux…) aux plus difficiles (actions face aux handicap…) m’ont satisfaite. Elles ont été un tout, celui qui retrace la réalité d’un quotidien avec des enfants en difficultés. Il m’a donc paru normal  et juste d’être confronté à celles-ci. Même si parfois du doute ou de l’appréhension j’ai pu ressentir, j’en ressors que fière et sans regrets  d’avoir vécu tous ces moments. Aussi, d’avoir des responsabilités et un réel rôle dans ces tâches m’a beaucoup touché et motivé pour aller de l’avant, donner plus et innover encore !

 

 

4.      Comment évalueriez-vous, dans l’ensemble, le succès du projet ?

 

Je suis entrée il y a un an dans des bases de projet… Au fil des mois, à la vue de l’environnement, des moyens, des acteurs… les choses se sont mises en place, les idées sont arrivées et je me suis donc approprié le projet, je l’ai créé, orienté et mené vers ce que j’aimais, ce qui m’attirait de façon à le rendre bénéfique et mouvant ; sans routine. Pour moi, le projet a donc été très vivant et j’ai eu un réel plaisir à le découvrir…

 

5.      Dans le cas d’un projet à long terme, avez-vous noté des changements suite au rapport intermédiaire ?

 

Depuis mon rapport intermédiaire, mon projet, au quotidien, a un peu évolué. J’entends par là, qu’il s’est élargit. J’ai donc moins travaillé avec les plus petits comme au départ, mais dans différents groupes, (classes, orphelinat…). Par ce biais j’ai appris et découvert de nouvelles choses…

 

 

 

B.     Soutien de l’organisation d’envoi

Veuillez décrire votre coopération avec votre structure d’envoi

 

 1.   Soutien l’organisation d’envoi vous a t- elle fourni ? Formation préliminaire (en dehors de la session organisée par l’agence nationale), aide administrative, contacts réguliers pendant la période du SVE ? etc.…

 

Mon organisation d’envoi est « point information jeunesse ». Je n’ai pas vraiment de contacts réguliers avec elle mais, quand j’ai besoin, je sais qu’elle est présente, pour m’aider, m’écouter ou trouver d’éventuelles solutions à mes problèmes. Aussi, si je ne lui envoi pas de nouvelles, je sais que d’elle-même, elle me demande si ça va…

Comme support, j’ai toujours le site commun qu’elle a crée pour tous ses volontaires, dans lequel je peux échanger mon expérience avec celle des autres.

Cette même organisation, m’avait tout aussi bien préparée à l’envoi, par l’intermédiaire de rencontres d’anciens SVE mais aussi d’actuels ou de futurs.

Elle est aussi là, présente après mon SVE, pour mon « après », elle y donne intérêt et m’aide pour trouver et savoir quoi faire plus tard.

 

2.      Etes vous satisfait du soutien reçu par l’organisation d’envoi ?

 

Tous les points que je viens d’évoquer, sont bien la preuve que je suis très satisfaite du soutien reçu par mon organisation d’envoi. Ma relation avec la responsable, Valérie Pronier a été très bonne.

 

 

C.     Soutien de l’organisation d’accueil

Veuillez décrire votre coopération avec voter structure d’accueil

 

            1. Quel soutien l’organisation d’accueil vous a-t-elle fourni : personnel/tuteur, formation aux compétences techniques, formation linguistique, autre ?

 

Tout au long de l’année, mon organisation m’a suivie. Ma tutrice, qui était aussi ma responsable était une personne sympathique, ouverte et toujours prête pour discuter ou m’aider. C’était super de savoir qu’elle était là et présente !

Avec, le personnel, c’était moins évident au niveau de la langue, les contacts ont alors étaient plus restreints mais quand même agréables et enrichissants.

Je n’ai pas eu de formation aux compétences techniques, j’ai beaucoup observé les fonctionnements au début pour ensuite me lancer, essayer et prendre des initiatives.

Pour mes cours de langues, ce n’était pas du plus pratique, je veux dire que j’ai beaucoup perdu de temps entre un professeur avec lequel je n’ai pas de langage en commun et le livre « E nagu eesti » qui n’est pas réellement la méthode adaptée à ma situation. Enfin, quelque part, je ne peux pas dire que c’était si mal, car d’un coté ça m’a poussé réellement dans l’apprentissage…

 

         2. Etes-vous satisfait du soutien reçu de l’organisation d’accueil ?

 

La même chose, tous ces points montrent bien que le soutien qui m’a été apporté par l’organisation était bien ; je suis satisfaite.

 

D.     Dispositions pratiques

Etes-vous satisfait des dispositions pratiques que vous étiez en droit de recevoir durant votre projet ? (En cas de problème, veuillez les décrire)

 

1. Hébergement et restauration

 

Mon hébergement était bien. J’ai vécu dans une famille d’accueil plutôt sympa, vivante et très ouverte. C’était super pour la vie sociale et la communication ; en deux mots l’apprentissage d’une nouvelle culture. Bien sur, j’étais aussi indépendante d’eux, élément important pour ma vie privée. Mais, peut être je peux dire, que j’habitais un peu loin de mon lieu de projet, (45min à pied !).

Coté restauration, c’était super, on me versait mon argent sur un compte et je n’avais qu’a retirer et dépenser pour de bons repas.

 

         2. Argent de poche

 

De même que le budget repas, celui-ci m’était versé sur mon compte. J’en suis satisfaite. Je pense qu’il est réellement adapté au statut de volontaire que je possédais. Parfait !

 

3.      Carte d’assurance

 

Je ne peux pas en parler, je ne m’en suis pas servie

 

4.      Intégration dans la communauté locale

 

Super ! Je me rendais hebdomadairement à des concerts, évènements ou rassemblements autour de chez moi. J’ai aussi participé à des activités (natations, danse…), donné des cours de français… Et bien sur, j’ai même rencontré des amis estoniens. Je pense réellement m’être intégrée. D’un autre coté, tout au long de l’année au travers de voyages, j’ai beaucoup découvert sur le pays.

 

5.      Votre influence sur le contenu du projet SVE

 

J’ai eu une influence dans le sens ou j’ai ouvert mon projet et voulu découvrir un centre d’adultes handicapés en coopération avec le centre d’enfants ou j’étais. La bas, j’ai essayé d’apporter ce que je pouvais, occuper les gens, leur parler, les faire sourire.

Autre influence peut être, dans le sens ou j’ai amené mes propres activités, idées et créer un monde autour de mon projet.

 

E.  Evaluation de l’expérience SVE

      Veuillez décrire dans quelles mesures ce projet SVE vous a permis de :

 

1.        Progresser dans la langue de votre pays d’accueil

 

Bien que je la comprenne mieux que je ne la parle, je possède tout de même un niveau d’estonien « débutant correct ». J’entends par là que je suis capable de parler avec les enfants et le personnel sur mon lieu de travail, capable également de discuter avec les estoniens qui ne parlent pas anglais en conversation « classique », capable encore de comprendre des émissions ou des films en estonien. Durant mon apprentissage de la langue estonienne  je me suis rendue compte que la  structure  d’une langue peut être très différente d’une autre.

 

2.       En retirer un épanouissement personnel

 

J’ai réalisé beaucoup de choses sur la vie quotidienne. J’ai réalisé qu’une vie simple comme celle de volontaire dans laquelle tu prends le temps d’observer, de vivre et de réfléchir peut être très bénéfique pour l’équilibre personnel. Quoi de plus ? Cela m’a permis d’être plus à l’écoute de moi-même, de mes envies réelles ;  de mieux me connaître. Je peux être patiente et je suis capable de trouver des moyens pour aller au-delà d’une situation difficile, d’un problème : je peux m’adapter. Je pense que je suis plus ouverte et que je suis plus prête à communiquer… J’aime la communication sous toutes ses formes.

 

3.       Acquérir des compétences techniques nouvelles qui vous aideront pour trouver un travail

 

Cette année fut ma première expérience de travail sur une période aussi longue. Durant celle-ci, j’ai fait en quelque sorte une expérimentation pour ma vie professionnelle future. Je veux dire que j’ai appris beaucoup et je réalise maintenant mieux la voie dans laquelle je suis en train de diriger ma vie. J’ai appris à être claire, directe, à dire ce que je ressens… un bon point pour plus tard : faire et vivre réellement mes envies… profiter de la vie !

 

4.       Progresser sur le plan de l’apprentissage interculturel

 

J’ai appris ce qu’était la culture. Oui, quand on vit dans un pays et que l’on reste là dans sa routine, on ne peut avoir d’idée sur la culture. On ne peut même pas connaître les points d’appui de sa propre culture. De vivre une année loin de chez soi, dans un pays étranger et prendre partie prenante dans cette nouvelle vie peut faire ouvrir les yeux et découvrir les différences. C’est la culture. Quand on voit, vit ou réalise différentes manières de faire, on apprend notre culture et celle de l’autre. De vivre une année dans une famille estonienne, m’a appris beaucoup sur mes rythmes, mes habitudes et ceux des gens que je côtoyais chaque jour.

 

5.       Modifier vos plans pour le futur

 

Je souhaite exercer un métier dans la carrière sociale : éducateur spécialisé. Donc je vais entreprendre les études qui s’imposent pour y parvenir. Mais je garde à l’esprit le désir de voyager et de découvrir…. Je veux bouger, voir et connaître le monde !

 

6.       Améliorer votre connaissance de l’Europe

 

Avant mon départ pour l’Estonie, je ne connaissais pas très bien les pays d’Europe de l’est et du nord. Mon séjour, mes rencontres et mes voyages m’ont permis de découvrir beaucoup mieux tout cela. Le monde est fait d’une multitude d’individus différents, de savoirs différents, de modes de vie différents et donc de cultures différentes. Je pense que l’on a besoin de rencontrer toutes ces différences pour « grandir  dans l’Europe et dans le Monde ».

 

F.   Suivi

        Expliquer dans quelles mesures vous pouvez tirer profit de votre expérience de volontariat.

 

  1. Souhaiteriez-vous que votre organisation d’envoi vous aide à donner suite à cette expérience ?

 

Je pense que le monde du volontariat est un grand espace avec énormément de possibilités. Je n’attends pas spécialement d’aide de mon organisation d’envoi pour trouver que faire dans cette voie là, mais peut être plutôt un interlocuteur fiable, des conseils, des réponses à mes éventuelles questions. Personnellement, je souhaite laisser attendre un peu cela car je dois poursuivre la formation adaptée au métier que j’ai choisi, mais il est sur que dans quelques années, une petite voix va me pousser dans une nouvelle expérience comme celle-ci. C’est une chose trop forte et bénéfique pour que je ne la renouvelle pas.

 

  1. Pensez-vous poursuivre cette expérience du volontariat grâce à un projet  « capital avenir » ?

 

Pas de réponse, le projet « capital avenir » n’existant plus.

 

G.   Commentaires personnels

       Toutes vos observations et commentaires personnels sont les bienvenus. Recommanderiez-vous le SVE à d’autres jeunes, pourquoi ?

 

Pour ma conclusion, l’anglais, langue dans laquelle j’ai considérablement progressé tout au long de cette année, s’impose !!!

EVS is a great adventure. The one who mix, travel, friendship and work experience, teach you your possibilities, make an aim and push your limits…

Also, it helps you to go on wth the life, make you useful and learn you a lot about culture, differences, integration, socialisation and solidarity between each other.

If you enjoy as much as you have opportunities, EVS opens your eyes on the things…

Of course, I recommand this wonderful experience to people who have idea and motivation. It’s really magic and full of surprise !

 

«  Mule vaga meeldib see aasta ! »

 

              Was a pleasure in this year…

                            …meet people from lot of nationalities

                            …live with the surprise

                            …improve my self in some extra activities

                            …travel a lot in North and Est countries

 

Thanks to this programm for this year !!!

 


24/10/2007
0 Poster un commentaire

Evaluation d’ensemble

A.  Evaluation d’ensemble

1.      Veuillez décrire en détails vos tâches dans le projet d’accueil.

 

Les taches quotidiennes consistaient en grande partie d’accompagner tel ou tel habitant  dans différentes activités. Les plus régulières étant faire les courses, aller à la banque, visite chez le docteur…A coté de cela, il y avait toutes les activités de l’ordre exceptionnelles de sorties et d’excursions, ce qui pouvait aller de se rendre avec un des habitants à une réunion, ou passer une journée au centre commercial, à une sortie de groupe au zoo, parc à thème.

Mis à part mon rôle d’ accompagnatrice, il m’a été donné la possibilité de proposer moi des activités. Nous étions deux SVE à travailler ensemble, et c’est donc comme cela que nous avons ensemble proposé des ateliers de bricolage et des cartes de vœux pour Noël ; nous avons cuisiné avec les habitants qui le souhaitaient ; organisé une journée de jardinage dans le jardin ; emmené un habitant faire du cheval.

Notre plus gros accomplissement fut de mettre en place et de rédiger plusieurs mois à la suite un petit journal, « Das Grumbiblatt ». Il s’agissait  d’y résumer à l’intérieur les différents événements qui avaient eu lieu dans la maison chaque mois, et d’envoyer une copie aux famille ou amis des habitants, afin de créer, entretenir ou raviver les contacts.

 

J’ai aussi accompagné un autre groupe (extérieur à ceux qui habitent la maison où j’ ai travaillé) pendant dix jours sur une île en Hollande. J’étais là comme soutiens pour les deux autres travailleurs- aider dans la cuisine, garder un œil ouvert pendant les différentes sorties et visites, proposer des jeux quand le moral baissait etc etc…

 

2.      Veuillez indiquer en quoi votre projet SVE a correspondu à vos attentes.

 

Maintenant que je suis de l’autre coté, c'est-à-dire que j’ai finis mon SVE, pour être honnête, je ne me souviens plus exactement de mes attentes. Travailler dans un autre milieu que celui du scolaire, avoir l’occasion de découvrir plein de nouvelle chose, de rencontrer plein de nouvelles personnes… le SVE m’as permis amplement à répondre à ces attentes là, grâce, notamment au projet dans lequel j’ai travailler, mais aussi surtout aux deux séminaires, qui m’ont permis de faire beaucoup de rencontres et donc à la suite de beaucoup voyager.

 

3.      Etes-vous satisfait des tâches réalisées dans votre organisation d’accueil?

 

Je me souviens de m’être sentie un peu frustré au début, car je n’avais pas une très grande responsabilité et donc parfois pas beaucoup à faire. Mais cela n’a pas duré, et j’ai découvert qu’il fallait que je propose moi-même des activités. Donc oui, je suis très satisfaite des tâches réalisées.

 

4.      Comment évalueriez-vous, dans l’ensemble, le succès du projet ?

 

Grand succès. Je m’abstiens de dire succès total, en sachant que ma nostalgie m’influence beaucoup, car bien sur je ne dois pas oublier qu’il y a eu des temps d’ennuis et de frustrations au travail, comme écris ci-dessus. Cependant ces moments là ne sont rien en comparaison avec tous les autres supers bonnes choses que j’ai vécus pendant ces 9mois et demis.

 

5.      Dans le cas d’un projet long terme, avez-vous noté des changements suite au rapport intermédiaire.

 

Pas de rapport intermédiaire.

 

 

 

B.  Soutien de l’organisation d’envoi

Veuillez décrire votre coopération avec votre structure d’envoi.

 

 

1.      Quel soutien l’organisation d’envoi vous a t- elle fourni ? Formation préliminaire (en dehors de la session organisée par l’Agence nationale), aide administrative, contacts réguliers pendant la période du SVE ? etc…

Plusieurs rencontres avec des ex- et autres futurs volontaires SVE, pour pouvoir poser des questions.

Conseils avant le départ.

Beaucoup d’aide administrative.

Contacts par email pendant toute la période du SVE

 

2.      Etes-vous satisfait du soutien reçu de  l ‘organisation d’envoi ?

Oui

 

 

C.  Soutien de l’organisation d’accueil

Veuillez décrire votre coopération avec votre structure d’accueil.

 

 

1.      Quel soutien l’organisation d’accueil vous a-t-elle fourni :personnel/tuteur, formation aux compétences techniques, formation linguistique, autre ?

Une tutrice

Une responsable des volontaires SVE dans l’organisation où je travaillais, qui organise des rencontres et des sorties pour nous.

Formation linguistique d’un mois dans une école privée.

 

2.      Etes-vous satisfait du soutien reçu de l’organisation d’accueil ?

 

Oui

 

 

D.  Dispositions pratiques

Etes-vous satisfait des dispositions pratiques que vous étiez en droit de recevoir durant votre projet ?(En cas de problème, veuillez les décrire)

 

1.      Hébergement et restauration :

satisfaite

 

2.      Argent de poche :

Satisfaite

 

3.      Carte d’assurance :

Satisfaite

 

4.      Intégration dans la communauté locale :

Satisfaite

 

5.      Votre Influence sur le contenu du projet SVE :

Satisfaite

 

 

E.  Evaluation de l’expérience SVE

Veuillez décrire dans quelles mesures ce projet SVE vous a permis de :

 

1.      Progresser dans la langue de votre pays d’accueil,

J’ai eu un mois de cours d’allemands dans une école privée, ce qui m’a permis de progresser très rapidement au début. Par la suite, l’envie de communiquer a continué à me motiver, et sans le remarquer je faisais des progrès constants dans la langue.

 

 

2.      En retirer un épanouissement personnel

Beaucoup plus de temps libre que lors des révisions pour le Bac, on rencontre plein de monde et on s’amuse. Ca aide.

 

 

3.      Acquérir des compétences techniques nouvelles, qui vous aideront pour trouver un travail

Je suis sûre d’avoir acquis beaucoup de compétences dans ce milieu, et si je décide de continuer dans cette  voie, je n’oublierai pas de le rajouter à mon CV.

 

 

4.      Progresser sur le plan de l’apprentissage interculturel

Vu le nombre de personnes de différentes nationalités que j’ai rencontré, il aurait été impossible de ne pas progresser sur ce plan !

 

5.      Modifier vos plans pour le futur

Non, je pense toujours continuer avec mes études d’allemands.

 

6.      Améliorer votre connaissance de l’Europe

Oui, j’ai découvert toute une nouvelle partie de l’Europe, celle de l’Est, avec une histoire complètement différente de la notre à l’ouest, mais toute les deux très étroitement liés.

 

 

F.  Suivi

Expliquez dans quelles mesures vous pouvez  tirer profit de votre expérience de volontariat.

 

1.      Souhaiteriez-vous que votre organisation d’envoi vous aide à donner suite à cette expérience,

Pour finir le coté administratif, oui.

 

2.      pensez-vous poursuivre cette expérience du volontariat grâce à un projet Capital avenir ?

L’expérience de volontariat oui, mais sous la forme d’un projet Capital avenir.

 

G.  Commentaires personnels

Toutes vos observations et commentaires personnels sont les bienvenus. Recommanderiez-vous le SVE à d’autres jeunes , pourquoi ?

 

Oui bien sur ! Et pourquoi ? Et bien je crois avoir été assez clair jusqu’ici que je me suis vraiment régalé cette année, non ?

 


24/10/2007
0 Poster un commentaire