SVE - L'Europe au pied de la Haute-Loire

SVE - L'Europe au pied de la Haute-Loire

End of the EVS

Bonjour,

 

Voilà maintenant 2 mois que je suis rentré en France, et avec le recul, il est temps de faire un dernier article pour conclure mon SVE.

 

Il faut déjà savoir que les dernières semaines sont souvent les plus riches en émotions, surtout si comme pour moi, le SVE se termine en été pendant les beaux jours. On se rend compte que c’est la fin, qu’on va devoir quitter toutes les personnes qu’on a rencontré : ses colocataires, ses collègues de travail, les personnes des structures qui nous ont accueillis, les élèves, les autres volontaires, les amis ; bref toutes ces personnes qui ont partagé un bout de notre vie pendant toute une année.

 

La fin du projet c’est aussi quand on a préparé ou non l’après SVE. Certains volontaires vont rester pour travailler dans le pays ou ailleurs, d’autres n’ont toujours pas d’idées, et la majorité se lance dans les études avec pour ambition de repartir, cette fois sous Erasmus.

 

Qui dit fin d’année scolaire, dit aussi camps d’été, et unene bonne partie des volontaires vont partir dans des projets avec des enfants en pleine nature. Mais c’est aussi le temps de dépenser tous les jours de congés que l’on a pas forcément eu le temps de prendre avant, et faire des voyages seul ou en groupe.

 

Enfin on voit les effectifs se réduire semaine après semaine, alors pour marquer le coup on organise des « goodbye parties » entre volontaires, de quoi se faire pleins de beaux souvenirs.

 

Bref, pour ma part, même si tout n’était pas rose pendant cette année, beaucoup de choses me manque, surtout les gens. Je me rend compte que j’ai vécu pleins d’aventures différentes, et que l’ensemble était clairement positif.

 

Objectivement, je pense que le SVE est clairement plus adapté pour des jeunes entre 18 et 25 ans, c’est d’ailleurs l’âge de la grande majorité. C’est l’occasion pour eux d’être autonome, d’avoir pour la plupart leur première expérience de travail et de vécu à l’étranger. Pour les gens qui sont un peu plus âgés, le travail peut sembler parfois trop basique, ou on peut se sentir un peu en décalage face à l’émerveillement des autres volontaires face à la moindre chose. Mais je pense que c’est aussi l’occasion de s’en inspirer, et quoi qu’il en soit on a toujours à apprendre.

 

En conclusion je pense que le SVE est vraiment une opportunité incroyable, pour tout le monde. Avoir la possibilité de vivre et d’être actif pendant 1 an à l’étranger, en étant accompagné et subventionné, c’est vraiment une chance à saisir.

Même si l’idée peut sembler angoissante ou bien pas en accord avec votre projet professionnel ou d’étude, se libérer 1 an pour réaliser un SVE vous apportera bien plus que ce que vous pensez dans votre épanouissement personnel. Il faut juste bien se renseigner sur le projet, ce que vous allez faire, et même si tout se déroule pas comme vous le souhaitez, il a des personnes à votre écoute et des possibilités de bifurquer.

 

Pour beaucoup, le SVE a changé leur vision des choses, voir leur vie pour certain. Pour ma part je n’irai pas jusqu’à dire ça, mais en tout cas je suis bien content d’avoir sauté le pas, et je vous encourage à faire de même !

 


 

Hello,

 

It has now been 2 months since I returned to France, and with retrospection, it is time to do one last article to conclude my

EVS.

 

You should already know that the last few weeks are often the most emotional, especially if, as for me, EVS is over in summer during the sunny days. We realize that this is the end, that we will have to leave all the people we have met: our roommates, our co-workers, the people in the structures that welcomed us, the students, the other volunteers, the friends; in short, all those

people who have shared a part of our life for a whole year.

 

The end of the project is also when we have prepared or not the next EVS. Some volunteers will stay to work in the country or somewhere else, others still have no ideas, and the majority are going into studies

with the ambition of returning abroad, this time under Erasmus.

 

The end of the school year also means summer camps, and a good part of the volunteers will go on projects with children in the middle of the countryside. But it is also the time to spend every day off that we haven't necessarily had time to take before, and to travel alone or

in groups.

 

Finally, we see the number of people decreasing week after week, so to highlight the situation, we organize "goodbye parties" between volunteers, enough to make sure you have lots

of great memories.

 

In short, for me, even if not everything was great during this year, I miss a lot of things, especially people. I realize that I have lived many different adventures, and that the experience was clearly

positive.

 

Objectively, I think that EVS is clearly more suitable for young people between 18 and 25 years of age, which is the age of the great majority. This is an opportunity for them to be independent, to have for the most part their first work experience and to live abroad. For people who are a little older, the work may sometimes seem too basic, or you may feel a little out of step with the amazement of the other volunteers at the slightest thing. But I think it's also an opportunity to be inspired by it, and in any case,

there's always something to learn.

 

In conclusion I think EVS is really an incredible opportunity for everyone. Having the opportunity to live and be active abroad for 1 year, with support and

financial assistance, is really an opportunity to take.

Even if the idea may seem scary or not in line with your professional or study project, taking a year off to do an EVS will bring you much more than you think in your personal development. You just have to be well informed about the project, what you're going to do, and even if everything doesn't work as you want, it has people listening to you

and opportunities to turn around.

 

For many, EVS has changed their vision of things, and for some, their lives. For my part, I would not say that much, but in any case I am very happy to

have taken the initiative, and I encourage you to do the same!

 

Na shledanou!

 

 

 

My mentor and flatmates

 

 

 

Summer camp

 

 

 

Festival

 

 

 

Goodbye party

 

 



16/09/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 269 autres membres