SVE - L'Europe au pied de la Haute-Loire

SVE - L'Europe au pied de la Haute-Loire

On Arrival Training

Tellement de choses se sont passées depuis mon dernier billet que je ne sais même pas par où commencer ! Néanmoins, l'événement majeur des quinze derniers jours est sans aucun doute notre on arrival training ou formation d'arrivée. J'effectue la mienne en même temps que Dovile et nous séjournons dans la petite ville de Orahovica, où nous passerons l'essentiel de notre temps au centre de la Croix Rouge, où nous dormons, mangeons et suivons la formation.

 

10403011_10152810711856748_2041672554498452079_n.jpgCentre de la Croix Rouge de Orahovica

 

Ce training est un passage obligé pour tous les volontaires effectuant un SVE sur le long terme et il a pour but de nous informer sur nos droits et nos devoirs, nous aider à monter des projets et résoudre des conflits. C'est également une excellente opportunité pour se créer un réseau, puisque l'on rencontre les autres volontaires arrivés dans le pays plus ou moins en même temps que nous. Et quand nos nouveaux camarades effectuent leur service dans des endroits comme l'île de Murter ou Rijeka, autant dire qu'on est plus que ravies de les avoir rencontré ! Blague à part, c'est un vrai moment d'échange et de partage, où l'on est baigné dans un multilinguisme et un multiculturalisme des plus enrichissants. La langue commune est évidemment l'anglais, mais j'ai appris à dire licorne en finnois (yksisarvinen... à vos souhaits !) des bribes d'espagnol me sont revenues et nous nous sommes tous essayés au croate, certains avec plus de succès et d'expérience que d'autres. La communication a donc été plutôt amusante. Je découvre quelques singularités propres à chaque culture, l'avantage de nos comparses polonaises et tchèques quand il s'agit de comprendre la langue locale et nous passons une semaine des plus conviviales. Les repas – copieux et très fournis en viande, surtout le midi – sont l'occasion idéale de bavarder avec tous et la soirée traditionnelle croate organisée le mercredi soir tombe à pic. On se sent assez à l'aise pour discuter, rire, danser et nous sommes également en confiance avec les formateurs et les organisatrices, ce qui nous permet d'avoir des discussions fort intéressantes avec eux.

 

Et on découvre évidemment les spécialités locales, propre à la Croatie comme à la région où nous étions, la Slavonie, située dans l'Est du pays, près de la frontière serbe. Elles sont essentiellement à base de porc et je ne peux m'empêcher d'avoir une pensée pour la végétarienne esseulée du groupe et la jeune fille turque qui ne mange pas cette viande. Et même pour moi qui suis une gourmande certifiée, j'ai fini la semaine avec un ardent désir de salade et de potage ! Je retiendrai néanmoins la sarma, une sorte de chou farci traditionnellement servi pour Noël ou des mariages et qui est ma foi délicieuse.

 

10988280_10153062745058194_5232573534171452932_n.jpg
Sarma, pommes de terre, champignons et bière croate, bien sûr !

 

Le training d'arrivée n'est néanmoins pas entièrement passé à manger et se faire de nouveaux amis – bien que cela en soit une part intégrante – il permet aussi de mieux comprendre la chaîne de communication du SVE et à découvrir un peu mieux les idéaux qui motivent le programme, ainsi que les concepts qu'il est important de maîtriser. Les notions de intercultural learning et non formal learning sont par exemple essentielles et peuvent être simplement résumer à l'idée que le partage, dans des contextes autres que l'école et l'université, sont la meilleure façon d'apprendre et d'évoluer. On nous donne également des bases sur la résolution de conflit et l'importance d'une bonne communication au travail. Ce n'est rien de spécialement nouveau, mais posé en des termes clairs ce que l'on sait plus ou moins permet de mieux le comprendre. Ce qui se conçoit bien s'énonce clairement, n'est-ce pas ? Nous bénéficions aussi d'une part pratique, avec la mise en place de ce que j'appellerai un micro-projet, qui a pour but principal de nous donner une trame à suivre quand le moment sera venu de mettre en place des projets concrets dans notre organisme. Et évidemment, apprendre – ou réapprendre – à travailler en équipe, un point soulevé maintes fois au cours de la formation.

 

Ce fut donc une expérience joyeuse et enrichissante, qui me me motive pour tirer le meilleur de mes projets futurs et mon séjour en Croatie !



23/02/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 269 autres membres